Module 2 - L'action

Developer une technique efficiente

J’ai récemment acheté un vélo plus légé, adapté à la route. J’étais surpris quand j’ai donné mes premiers coups de pédale. Je dépensais moins d’effort pour atteindre la même vitesse. Il est plus efficient. Maintenant, je suis moins retissant pour aller faire les 7km qui relient ma maison jusqu’à la ville.

Alors pourquoi je vous parle de ça ? Parce que c’est pareil au tennis… Si vous voulez être efficace à long terme, je vous conseil de construire une technique efficiente « sans effort » dès maintenant. Lorsque vous aurez cette base, vous pourrez la faire évoluer pour être encore plus performant à l’avenir. Votre corps aimera ça. Et ça ne coûte pas plus cher…

A l’inverse, vous pourrez toujours être efficace maintenant avec des défauts techniques mais vous serez limité dans votre progression ou blessé si vous n’avez pas cette efficience. Tout dépendra de vos objectifs. Si vous souhaitez un jour jouer plus haut, vous devrez remettre en question votre technique.

Peux t-on être efficace sans être efficient ?
Oui, par le phénomène de compensation. Prenez l’exemple du service, la clé d’un service puissant est d’utiliser les muscles puissants du corps qui sont les jambes et le tronc dans la frappe ; C’est assez technique.
Vous pouvez servir en vous servant uniquement de la puissance de votre bras mais attention à la blessure ! Vous serez également limité en vitesse. Vous accumulerai de la tension dans votre avant bras et dans votre épaule au passage.

Que veux dire compenser ?
C’est l’action d’ajouter, de retirer, ou de modifier la technique de base. Les bases techniques et votre style sont deux choses distinctes.
Prenez l’exemple de Nadal, Federer, Djokovic, ils ont tous les 3 les bases mais n’ont pas le même style. C’est pareil pour vous. (Ne faites pas un complexe d’infériorité).

Prenez l’exemple d’une voiture qui a tendance à aller plus d’un côté que de l’autre. Vous pourrez toujours la conduire. Mais cela peut être risqué si vous n’êtes pas bien concentré à chaque instant. Cela peut vous jouer des tours.

Voici un autre exemple : Les pneus sont sous gonflés. Vous pourrez toujours parcourir votre trajet de chez vous au boulot mais vous consommerez toujours plus d’énergie que si vous aviez un réglage standard. Dans les 2 cas, ce n’est pas les meilleures conditions si vous voulez faire une course (un match de tennis). Peu fiable, et peu performant.

 

Voici d’autres exemples de compensation : Au service

1) Utiliser une prise de coup droit.
Vous pouvez avoir une réussite quasi immédiate. (Frapper au dessus de la tête et faire atterrir la balle dans les carrés de services) Mais vous serez limité en vitesse de balle car le tamis sera orienté vers le haut. Vous devrez alors compenser par un coup de poignet et vous risquerez de vous blesser à la longue.

2) Vous serrez la raquette très fort
En effet, si vous êtes en déséquilibre au moment de la frappe vous vous agripperez à votre raquette pour compenser. Cette action est assez rassurante mais elle vous limitera dans vos chances de succès. C’est habitude est à l’opposée du lâché prise. Plutôt que d’être focalisé sur votre geste, concentrez votre phase de préparation. Comment avez vous placé vos pieds au départ ? Comment est votre lancé ?
Voici les réelles questions à vous poser pour que votre équilibre et votre plan de frappe soit corrects. Jouez à courte distances et lentement pour vous régler.

3) Vous serrez votre raquette très fort à la frappe sinon elle tourne dans votre main.

C’est très courant pour compenser votre manque de centrage de la balle. Ce problème peut être causé par un lancé est trop au dessus de votre tête ; ce qui ne vous permet pas de regarder l’impact, ou un geste est trop complexe.

Si toutes les énergies sont centrées au bon endroit au bon moment vous serez efficient. Alors ce n’est pas nécessaire de frapper vite.

Pour synthétiser
Les bases, tel que l’équilibre, la prise de raquette ou le plan de frappe (l’endroit où l’on frappe par rapport à son corps) sont des choses qui ne sont pas négociables. Elles doivent être correctes. Etre capable de jouer en équilibre pendant et après la frappe sans soucis et lentement. (D’où l’intérêt de jouer dans les carrés de service à l’échauffement). Dès que ces fondations seront en place, vous pourrez personnaliser votre technique à votre goût.

 

Comment développe t-on une technique efficiente ?

C’est l’objet du site tennis technique.fr. Comment trouver les raccourcis pour soi pour Etre à la fois efficiente et efficace. Ou comment utiliser les sciences comme effet de levier pour votre jeu ?

 

En commentaire si dessous. Dites moi quel coup vous souhaitez plus efficient ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *