Apprendre de nos erreurs est fondamental dans la vie de tout les jours si on veut améliorer notre qualité de vie.

C’est pareil pour apprendre le tennis. Faire des erreurs nous aide a apprendre. Car si nous craignons d’en faire (sous prétexte que nous cherchons la perfection) nous cesserons d’essayer et donc nous cesserons d’apprendre.

Attention, répéter constamment les même erreurs n’es pas productif n’ont plus. C’est pour ça qu’il est important d‘en être témoin pour travailler dessus. Si vous faites une faute, il y a une raison. Elle peut être technique, tactique, physique ou mental. En connaitre la cause est selon moi la partie la plus difficile du travail. C’est l’observation. 

Acceptez la raison qui vous fait échouer pour pouvoir mieux la traiter ensuite.

C’est l’une des bases de la méthode : Voir la réalité, sans se voiler la face 

Là aussi c’est un sujet majeur. Le plus important n’ai pas le contenu mais comment nous l’utilisons. Entre d’autre mot, le plus important n’ai pas la technique (bien que les bases doivent être présentent) mais bel et bien comment nous nous en servons.

Notre retour d’expérience sera alors prédominant pour continuer de progresser.

Voici les étapes que les enseignants suivent pour transmettre un savoir. Ce que l’on appelle la démarche pédagogique. 

  1. Partir de la réalité du jeu. Jouez des points (tie-break)
  2. Analysez objectivement (sans jugement) avec des chiffres. Par exemple, durant le tie-break j’ai fais 2 doubles fautes, une faute directe dans le filet en revers et 2 coups droits trop longs.
  3. Vous fixer un objectif clair et atteignable. Exemple, Etre plus régulier, être plus précis, déborder.
  4. Faire un exercice spécifique en fonction de vos besoins
  5. Un exercice / jeu pour incorporer la nouvelle habilité dans votre jeu
  6. Refaire un match
  7. Tirer un bilan – Envisager la suite.
  8. Recommencer a partir de l’étape 1

Voyez à quel point il est vital de commencer par jouer un match avant de commencer à travailler quoi que ce soit. Partez de la réalité du jeu, de votre réalité.

Nos habitudes inconscientes.

Qui aime rater ? Personne, nous voulons réussir, nous sublimer quand nous jouons. Parfois, il parait naturel de nous en vouloir après un échec. Car après tout nous sommes ambitieux, motivés, travailleurs et jusqu’à preuve du contraire, c’est nous avons la raquette dans les mains !  Alors nous n’hésitons pas à être dur envers nous même, car nous pensons que c’est ça qui nous tire vers le haut. Comme par exemple : « comment c’est possible que je fasse cette faute là ! « , « c »es nul ! » « C’est toujours pareil ! », etc…

Si vous êtes encore dans ce cas il sera important de gommer ce lynchage personnel. 

Toutes ces réactions sont enregistrées dans notre mémoire interne au plus profond de nous. Rééduquer notre manière de réagir sera le point de départ pour influencer positivement la nouvelle situation et être productif à l’entraînement, comme en match.

La nouvelle habitude

Demandez vous plutôt : « comment je pourrais faire pour envoyer la balle au dessus du filet si la même situation se représentait ? » Votre cerveau c’est comme google, en vous posant les bonnes questions, vous aurez plus de chance de trouver les bonnes réponses :). Ou peut être que vous ne saviez pas vraiment où vous vouliez jouer… Soyez clair et simple dans vos choix. 

Le respect de vous même.

Une technique sans confiance n’est pas très efficace… Pour avoir confiance vous devez apprendre à vous faire confiance. Et pour vous faire confiance vous devez vous respecter. Imaginez que vous êtes 2 personnes : L’un qui veut et l’autre qui fait. Si vous ne respectez pas l’exécutant il fera tout son possible pour vous mener la vie dure… (tension, peur, perte d’estime).

C’est comme si vous étiez un peintre et qu’à la moitié de votre oeuvre vous vous dites : « Ça ressemble à rien ! » « c’est moche ! » Mon conseil serez de continuer jusqu’à ce que vous finissiez votre toile. Vous tirerez des conclusions q’après. Ou peut être ce que vous tentez de faire n’est pas dans votre bagage technique. Changez votre choix.

Grâce a cette démarche vous transformerez vos expériences en réelle terreau pour continuer de fleurir.

Cette démarche m’a permise de réduire énormément de tensions dans mon corps, de m’accorder en m’accordant davantage le droit a l’erreur. C’est révolutionnaire. En conséquence j’ai redécouvert un nouveau plaisir à jouer.

En attendant, essayez et partagez vos réactions en postant un commentaire ci dessous. Si vous voulez de plus de précision sur l’art du Feedback, vous pouvez le faire également.

A plaisir de vous lire

Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.