Répéter ses gammes

Si vous avez lu attentivement mes précédents articles vous savez que je ne défend pas le fait de répéter de manière robotique des mouvements pour les intégrer dans votre jeu. Tel que jouer en gamme dans la diagonale en cherchant la perfection. C’est différent. Dans cet article j’aborde comment s’entraîner intelligemment pour être productif et progresser en match.

La façon de s’entraîner au tennis doit être différente que si vous répétez une chanson ou un poème, dans le but de le connaître par cœur. L’idée est de s’adapter au plus juste à chaque situation de jeu et de considérer vos émotions que vous aurez en match. (Qui sont propres à chaque être humain).

Grâce à la répétition intelligente nous seront plus concentrés sur des points généraux qui nous permettront d’être plus efficace spécifiquement.

Prenez l’exemple d’un match où vous arrivez en retard à cause du traffic. Vous êtes contraint d’abréger échauffement. Généralement cet échauffement est physique puis vous amene à être prêt mentalement. Dans un prochain article, je vous parlerai ce que signifie être prêt mentalement. Même si vous êtes dans une bonne période, le fait de bâcler votre échauffement vous fera passer à côté de votre début de match. Va trouverez votre harmonie uniquement à la fin du premier set où a 3-0 contre vous (peut être)

En attendant, voici 3 points sur lequel vous devez être alerte :

 

1. L’être humain apprend par le jeu

Depuis notre plus jeune enfance c’est ce qui nous motive. Non pas le fait de gagner mais le fait de s’amuser. Avant d’être un sport le tennis est un jeu (le jeu de Paume). Puis les anglais ont modifié quelques règles et harmonisés les règles pour en faire un sport mondial. C’est important de considérer cela dans notre manière d’agir. Car avant de chercher à gagner il faut chercher à jouer.

Lorsque l’on joue, ce qui est excitant c’est que l’on peut aussi perdre. Cet élément nous invite donc à prendre un peu plus de distance avec les événements afin d’être connecté avec ce qui est important au final : le plaisir de jouer. Si vous cherchez à progresser sans plaisir, à un moment donner il y aura un tilt. Je vous conseil donc de vous auto-évaluer à la fin de l’entraînement et du match par une note comprise entre 0 et 10. 10, c’était l’extase !
Pour trouver l’extase, il n’est pas nécessaire de devoir jouer avec Roger Federer à Wimbledon pour ressentir le plaisir maximum ! Tout d’abord parce qu’il n’est pas toujours disponible, et deuxièmement vous avez d’autres moyens pour développer ce plaisir. (Soyez inventif) J’en reviendrai dans un autre article.

 

2 . Être absorbé par ce que l’on fait.

Et une autre condition pour un entraînement de qualité. Tout comme il vous ai déjà arrivé de regarder votre série préférée sans voir le temps passer.

Je vous conseille de mettre en place certaines dispositions :
Coupez votre portable, réservez le court 1h30 – 2h avoir de quoi grignoter, boire, avoir une serviette et jouez jusqu’à plus soif !

Veillez toujours à garder votre qualité de concentration. Et si vous jouez trop longtemps vous ne l’aurez plus…

Cela doit être une expérience hors du temps. Il m’est déjà arrivé en match de devoir finir dans un certain laps de temps car j’avais un match juste après… ça ne marche pas… Contre perf assurée ! Tout mon esprit n’était pas complètement là, peu de plaisir et aussi peu efficace. Cela fait parti des conditions pour performer. Même si vous êtes à la course aux points en fin de saison, il fallait vous y prendre avant…

En résumé, évaluez votre concentration entre 0 et 10 sur l’intensité (absorbé), et sa durée. Cela inclu la capacité à se reconcentrer lorsqu’on la perd. Et cela arrive même aux meilleurs !

 

3 – Avoir une bonne diet.

On est ce que l’on mange. Certains aliments nous donnent de l’énergie sur une longue durée, plutôt à faible intensité. Tandis que d’autres vont vous booster sur une courte durée. Manger régulièrement et de manière équilibré est vital pour un compétiteur.

En match vous êtes dans une situation extrême où le conscient donne le relai a l’inconscient et l’inconscient au conscient. Ce qui veux dire que même si vous êtes ultra motivé et que vous absorbez peu d’énergie ou des aliments qui ne vous correspondent pas, votre corps luttera, bien que vous en ayez décidé le contraire…

La qualité du sommeil rentre également en jeu. Imaginez-vous énergique, alerte, et ce tout le temps. Vous aurez davantage de temps à consacrer à vos amis et à vous même et cette énergie positive vous conduira (évidement) vers des événements positifs.

Évaluez votre diet : Vous nourrissez votre corps avec des aliments justes est en juste quantité = 10. Vous n’êtes pas du tout concerné par cela 0. (Faites vérifier par un proche).

 

4 – La maîtrise de soi.

Avec la pratique du yoga, j’ai appris que c’était la respiration qui manage mes émotions, et c’est dingue à quel point ça marche ! Étant concentré sur notre fuel naturel et sur ce don le corps à besoin, tout de suite maintenant, il n’y a rien de plus important pour garder son sang froid. J’ajouterai même que l’intensité de la respiration doit correspondre à l’intensité du mouvement : Profonde et lente si on veut redescendre au calme. Puis les pensées seront différentes (article).

Selon votre expertise, je vous recommande d’avoir des pensées claires, fixées sur l’objectif voulu et sur vous-même. Donc, de 0 à 10, maître yoga dans le moment présent à 10.

Tout ces points évoqués vous permettront d’une manière cyclique de rester vous même et d’aller chercher vos propres ressources par le chemin le plus court. C’est comme si vous vouliez ajuster votre curseur pour performer. Ces véritables questions vous aiderons à diminuer les tensions inutiles dans votre corps et agir dans le meilleur de vous même.

Avec l’entraînement vous réaliserez où vous vous situez (par des paliers franchis) et vous vous connaîtrez plus précisément. Vue de l’extérieur (un coach-parents-proche) sera toujours plus différent et subjectif (plus flou) que votre propre feeling. En d’autres terme apprenez à vous écouter. Et à connaître vos réactions suites à tels ou tels événements, pour être capable de revenir sur la route.

L’honnêteté et le réalisme seront donc vos points clés pour une meilleure maîtrise de votre tennis et ainsi aller chercher ce dont il vous faut pour continuer de progresser.

En commentaire, postez moi vos notes sur ces 4 points. Merci.

A bientôt.

Mathieu

 

Conseils pour les parents de jeunes compétiteurs

Qu’on le veuille ou non, l’entourage de l’enfant joue un rôle majeur dans sa réussite. La compétition est une situation extrême, (émotionnelle et physique), spécialement au tennis car c’est un sport très technique. J’ai lu beaucoup de livres sur le mental dont « laissez moi jouer » de Yves de Riedrich dont il mentionne très bien l’influence qu’ont les parents sur le jeune compétiteur.

Pour ma part, j’ai eu la chance d’avoir un entourage respectueux de ce que je faisais, dans le sens où ils ne me jugeaient pas sur mes résultats et m’ont toujours soutenu, même quand j’avais envie de tout envoyer balader. Pour eux, et spécialement pour mon père, c’était l’attitude qui comptait. L’attitude c’est vague alors je dirai en 2 mots : de ne pas s’énerver pour garder sa concentration et continuer de croire en ses chances jusqu’au dernier point du match.

Voici quelques recommandations pour optimiser l’environnement du joueur pour qu’il performe.

 

1 ) Les valeurs humaines, les fondations.
Tout d’abord un coach ne peut pas s’improviser Parent du joueur. Il peut transmettre des valeurs humaines tel que l’humilité, le respect des autres ou bien la sincérité mais ces valeurs doivent être apprises à la maison. C’est un point de départ pour les acteurs du projet (parent-joueur-coach). Si un problème intervient nous sauront de quoi on parle.

2 ) Autours du joueur : Les rôles entre Le coach, le joueur et les parents.
Un parent ne peut s’improviser coach, même s’il prodigue le meilleur conseil technique du monde. Pour en arriver là il a du y mettre un jugement de valeur. Et comme on le sait maintenant, le joueur ne doit jamais se sentir jugé par son entourage. Encouragé, d’accord. Soutenu ok mais jamais jugé. Si les parents payent les services d’un coach c’est pour lui faire confiance. Si toutefois vous souhaitez en redire dans le contenu du jeu, faites par de votre impression au coach.

3 ) Un joueur est un joueur et avant tout un enfant.

Et Il doit se sentir comme tel. Un enfant aime jouer, se dépenser et bien sûr il veut gagner ! C’est d’ailleurs pour cela qu’il fait de la compétition (mais pas que) pour se tester aux autres. Malgré les heures passées à l’entraînement et l’argent dépensé il se peut que la mayonnaise tarde à prendre. Chacun a son rythme. C’est vous misez sur lui de cette manière (et ainsi pour le coach) vous devez être patient et accepter de perdre. C’est la loi de la compétition.
Actions concrètes : On peut mettre le joueur dans les meilleurs conditions possibles en anticipant les trajets et avoir assez de temps pour un retour au calme avant de jouer. (À l’entraînement comme en compétition). Soyez assidu et n’exagèrez ni la victoire, ni la défaite.

4 ) Ne tombez pas dans la critique facile environnante.

Et on remonte à notre adolescence : ce n’es pas parce que fumer est à la mode, que c’est conseillé … C’est pareil pour la critique facile, vous allez entendre des parents parler sur les bords des courts, pensant que c’est les meilleurs coach du monde et qu’il n’y qu’une vision : la leur. Écoutez les (car ils ne vous laisseront pas le choix 😉 puis dites leurs que vous souhaitez suivre le match.
Action concrète : Si vous trouvez que rien ne change, filmez et montrez le au coach et au joueur. L’idéal est de placer la caméra derrière le court en hauteur avant le match. C’est le seul moyen pour être conscient de la réalité.

 

Cela va de soit, les heures de sommeils et avoir un régime équilibré est primordial. Je dirai même que le repos est plus important que l’entraînement . 

Si malgré tout cet investissement en temps et en argent, les résultats tardent à venir, vous n’avez pas d’autres solutions que d’être patient. Tout comme un match de tennis, on sait quand le match débute mais jamais lorsqu’il se termine. Votre enfant vous sentira averti et cela lui apportera une aide précieuse.

 

Faite vous partie de ceux qui ont deja eu un tennis elbow ?

Ou tendinite… Cette blessure est  très peu commune chez les professionnel et saviez vous pourquoi ? Parce que le ratio entre la force utilisée et la qualité technique est satisfaisante, compare aux amateurs. C’est a dire que tout d’abord ils s’affranchissent du technique « efficiente » qui leur permet de jouer sans effort.

Cela est possible en utilisant tout d’abord la vitesse de la balle adverse. Tout comme un mur, plus on frappera fort et plus la balle reviendra rapidement. Ils parviennent aussi a utiliser toutes les parties de leurs corps et n’utiliser que les parties  les plus puissantes pour avoir de la force. Par exemple les jambes. Les autres parties du corps servent de relais pour amener cette énergie jusqu’à la main d’une manière fluide. C’est vital de faire comme une vague et d’éviter d’inutiles tensions

Prenez l’exemple, d’un lance franc au basket. Si on ne se sert pas des jambes il est pratiquement impossible d’atteindre le panier depuis la zone a  3 points. Mais si on s’en sert, c’est possible.

C’est ce que l’on appel la chaîne de coordination.

Technique et sciences

Cette énergie en provenance du sol, traverse tout notre corps pour arriver jusqu’à la main. Cela nous permet de garder et d’accumuler de la vitesse pour avoir assez contrôle au moment du lance. Ne forcez surtout pas avec le haut du corps. Cherchez a être fluide et faire comme une vague et avoir un mouvement plus naturel.

Dans tennis technique.fr je ferai de mon mieux pour vous expliquer exactement la technique du tennis sans jamais oublier que votre technique sera propre a vous.

Je vous apprendrez a bien distinguer et séparer la partie haute et basse du corps pour améliorer la chaîne de coordination mais aussi d’utiliser d’autres techniques tels que l’énergie angulaire et les forces opposées pour d’autres coups.

Un débutant adulte, complètement vierge de tennis se fiera a son instinct et ce qu’il voit a la télé.

Votre corps vous avertit

Il compensera d’emblée de la mauvaise manière pour plusieurs raisons : (trop instable, mauvais timing, grande préparation, pas droit, prise de raquette). Pour lui il faudra sentir une certaine « résistance » au moment de l »impact pour sentir sa frappe. Il se servira en majeure partie de son bras pour avoir de la puissance et du contrôle en même temps. Cette mauvaise habitude peut engendrer trop de tension dans l’avant qui entraîner un tennis elbow.

Entourez vous de professionnels

La blessure est une réaction naturelle du corps pour vous alerter d’un danger. Sachez l’écouter. Si vous avez un tennis elbow, plutot que de mettre un pansement (avec un brassard en gel) régler le problème et remontant a son origine et faites vous conseiller par des professionnels. En l’occurrence, consultez un médecin et un moniteur de tennis.

Une fois rétabli, je vous conseille de changer votre technique, qui vas certes vous déstabiliser (parce que la mémoire des muscles), mais qui sera benefique pour votre sante a moyen et long terme. Surtout si vous êtes accroc au tennis.

Pour ma part je n’ai jamais eu de tennis elbow.  D’autres blessures comme des douleurs  a l’epaule ou dans le bas du dos..Maintenant tout vas bien.

Conseils tennis-technique

Je ferai de mon mieux pour vous expliquer comment avoir une technique « efficiente » et plus naturelle a travers ce blog.

Par des exercices et des présentations

Ci dessous, postez un commentaire, si vous avez réussit a changer votre technique et guérir et quelque types d’exercices ou conseils vous auriez aimer avoir pour vous sortir de ça.

 

A bientot

Mathieu

 

 

Developper sa reflexion

 

L’esprit critique est la capacite d’analyser la situation avec le plus d’objectivite possible et d’y apporter son point de vue. C’est la premiere etape d’un processus d’apprentissage.

L’esprit critique, ce n’est pas de critiquer a tout va sans arret. C’est l’art d’avoir une opinion sur quelque chose, un avis. (et il n’y a pas de bon ou mauvais avis, c’est juste un avis).

Observer sans vous juger

Ce serait comme pour un oenologue : Trouver des verbes justes, des adjectifs,  pour decrire tres precisement ce qu’il goute. Plutot que de dire que ce vin est bon ou  mauvais. (bon-mauvais pour qui ?).

Sachez decrire vos prestations. Avec des mots, que vous pourrez toujours faire evoluer, ecrivez les dans un journal.

Les chiffres (l’historique du match) aident egalement a y voir plus clair. Combien de fautes directes ai je fais  en coup droit,alors que la situation etait neutre. combien de double fautes ? la plupart dans le filet ? en longueur ?

Ajustez le tir si vous rencontrez la meme situation en tentez d’avoir une cible plus claire et faire  un choix plus simple,moins proche des limites.

Apprenez a etre patient (car les matchs peuvent etre long)  oubliez toute notion de temps comme le telephone ou meme une montre, pour vous focaliser uniquement sur vous et ce qu’il se passe. Aprennez a avoir votre propre reflexion et agissez au plus juste dans le moment present en assumant vos choix. 

La realite

Une fois que vous vous etes vu pour la premiere fois en video, vous avez vu donc une nouvelle perception de vous.

Objectif

Parfois on regarde facilement les autres et nous avons plus de mal a se regarder sois meme. Aborder le tennis en partant de soi signifie un complet engagement. Meme si c’est desagreable il vaut mieux voir la realite en face plutot que de developper des attitudes pour masquer ses points faibles. Reconnaissez que vous avez des points faibles, comme tout le monde et fixez vous des objectifs clairs pour vos entrainements.Ne cherchez pas a etre parfait c’est utopiste mes les regarder vous permettra d’aller dans la bonne voie.

Conclusion

Alors immaginez vous lorsque l’on vous disez : « fais bien ton geste ! » vas y ! au dessus de l’epaule ! On se rend bien compte que le reel probleme est plus bien plus loin en amont. Etre autonome et savoir s’adapter.

Le joueur doit jouer avec ses propres outils et non celui de son voisin. Autrement il n’est pas a l’aise totalement.

 

 

 

Percevoir le tennis correctement

Un sport spécial

Le tennis est un sport à « habilités ouvertes » ce qui veux dire que tout ce qui vous allez faire dépendra directement de votre adversaire, hormis le service. Le service est comme une course de natation ou d’athlétisme : vous savez ce que vous avez à faire et vous le faite. (vite et bien).

Que vous soyez à Rio, à Melbourne ou a Paris, le service partira toujours à 12 m du filet et devra le franchir le filet a 0,914 m puis atterrir dans le carré de service. Certain diront que cela peut varier selon la pression atmosphérique, dû l’altitude et c’est vrai ! La balle va beaucoup plus vite dans les air et prend moins les effets qu’à Orléans par exemple.

Le tennis est certes, un sport  qui peut en décourager plus d’un aux premiers abords car c’est technique. Mais c’est surtout un sport de concentration.  Saviez vous qu’en moyenne on joue entre 10 a 15 min, sur 1h30 de match ? Si on declenche le chronometre lorsque le serveur touche la balle et que l’on stoppe lorsque la balle est dans le filet. En additionnant, on obtient  10 a 15 min de temps reel de jeu. Etonnant non ?

C’est un sport « de fautes directes » c’est a dire que celui qui en fera le moins gagnera le match.

Un exemple type est celui du footbaleur qui se met au tennis a cause de probleme de genoux 😉 et qui renvoit la balle comme un mur car il remplissent avec brio les 2 premieres phases de la technique. 1) La perception de la balle, rapide et precise, 2) Le deplacement precis dans l’espace. Tout ce qu’un footeux a deja integre pour le foot, l’utilise au tennis.

Apres, le service et les coups de fond de court, c’est une autre histoire mais en tout cas ils ont le merite d’etre consistants.

C’est que l’on appel, le tennis statistique : sur le nombre de frappes jouees, reussir a en mettre le plus dans le court. Arrive a un certain niveau, cela ne suffit plus car les attaques sont plus frequentes et ils ont plus le temps de s’organiser.

Pour resumer, vous apporterai de la valeur a votre jeu si vous etes solide (tennis percentage) du debut a la fin du match, en optant pour des choix simples en vous adaptant rapidement.

L’endurance de concentration et votre endurance physique seront des atouts majeurs pour votre jeu.

Savoir s’adapter avec justesse pour etre consistant est l’une des premieres phases du jeu avant la gestuelle.

Dans un prochain article je partagerai avec vous comment gagner en controle de balle.

 

Dites moi ce que vous aimeriez connaitre a propos du tennis en postant un com ci dessous.

A bientot

Mathieu

Mon histoire

Mes débuts

J’ai débuté le tennis dans le petit club de Nogent sur Vernisson a 9 ans, au fin fond de la région centre. J’ai pratiqué beaucoup de sports dans ma jeunesse jusqu’à en faire quotidiennement au collège. J’adorai me depenser et l’esprit qui y régnait. C’était un excellent moyen de me réaliser. (timide que j’étais)

Foot ou  tennis ?

Après avoir essayé tout les sports possibles aux alentours,  j’ai décidé de me consacrer aux arts martiaux, au foot et au tennis. J’ai passe environ 4 ou 5 ans a pratiquer ces sports. Et un jour il a fallu faire un choix car les compétitions étaient toutes le dimanche. Et j’ai choisi d’aller au tennis !

Mon premier classement fut 30/5 puis 30/3,30/2 et là ce fût plus corsé, 30. (Je vous expliquerez le classement dans une vidéo spéciale). 30 représente un bon niveau de club. Il y a environ 2 ou 3 joueurs, par  un club. Pour un club de 150 adhérents.

A 14 ans, je m’incris a  Montargis pour rencontrer des  joueurs mieux classe. Puis je passe l’annee suivante  15/5 et 15/3 l’annee d’apres. A ce niveau la je ne pouvais plus me contenter de faire le minimum. Je devais imposer mon jeu avec ma patte de gaucher, j’avais d’ailleur un sacré avantage surtout au service car les trajectoires  etaient completement inversees pour mes adversaires.

Les niveaux augmentaient et la résistance  fût si rude que je rentrait dans une frustration progressive quand les choses n’allaient pas comme je le voulais. Chaque coup de raquette comptait.  J’avais moins de marge d’erreur. Certain joueurs tel que Lucas Vincent (en championnat 13/14 ans) avait plus de patience que moi… il pouvait jouer jusqu’a 3 heures sans problème sous un soleil de plomb !  Je faisais les points et les fautes et au final, j’en faisais beaucoup plus que lui ! Alors je perdais…

Garder le controle…

Parfois dans les dernier jeux du match,  je tentais mes dernieres chances a quitte ou double en tentant des attaques. Mais pour etre honnete, ca n’a jamais vraiment fonctionne… Ca me detendais, oui ! Mais il etait deja trop tard.(car j’avais perdu ma concentration) et je ne savais pas comment y revenir).  La majeure partie du temps je gardais la frustration au fond de moi. Quand j’en avait accumule trop,il m’arrivait de briser ma raquette sur un coup de coup de tete, en une fraction de seconde. C’etait un moyen de me soulager. J’avais “matérialisé ma frustration”. J’ai casse environ dix raquettes dans ma vie en match. Le jour ou j’ai arrete d’en casser fut a l’age de 16 ans, quand j’ai paye ma propre raquette.

Classement 15. Le pallier

A 17 ans . Apres avoir termine l’ecole hoteliere pour devenir cuisinier j’ai decide de devenir moniteur de tennis. A ce moment la j’etais 15/3.

Pour la premiere fois, j’ai pris des lecons particulieres. Pour etre moniteur de tennis en France, il faut a la fois une technique demonstrative et en plus etre classe 15. (un niveau regional). A cette epoque, c’etait tres difficille car j’ai change beaucoup d’habitudes dans mon jeu. Notamment ma prise de coup droit. C’est tres destabilisant ! Durant 3 mois, je n’avais pratiquement plus de sensations de controle.

Un mentor

Mon entraineur a ce moment la s’appellait Cemal Karradag. Il fût un mentor pour moi dans sa manière d’enseigner. Tellement la technique et son message étaient simples et pertinents. Il était aussi l’entraineur de Caroline Garcia qui mainetenant est joueuse professionelle.  J’ai réussis à passer 15 au bout d’un an et demi. Puis 5/6 a la mi saison. 3/6 , 2 ans plus tard. Tout allait tres bien, les choses prenaient forme. A la formation nous mangions, discutions et jouions au tennis. C’etait fascinant pour moi de jouer contre des 0 ou negatif ! concentration oblige ! des echanges invraisemblables !

Ca donne des idees pour la suite.

Enseigner et performer.

Puis j’ai commence a enseigner le tennis a plein temps. Avec du recul je peux dire que j’ai négligé beaucoup de choses pour entretenir mon niveau de jeu. Autant dans ma preparation physique que dans mon hygiene alimentaire. Meme de jouer avec un partenaire de mon niveau etait une option. J’etais sur les courts tout les jours pour l’enseigner a tous. J’avais quelque par ma dose de tennis…

Ne prennant pas le temps de m’entrainer, j’ai essaye de compenser par l’analyse, en filmant mes matchs. En quelque sorte, appliquer les conseils que je donnais d’habitude en cours. Detail apres detail… Je pourrais dire que cela m’a aide a mieux me connaitre et d’avoir egalement une vue globale de mon jeu. Mais en aucun cas cela remplace l’efficacite de la pratique. Et comme je ne pratiquait pas souvent… c’était difficile..  Mes frappes etaient plus lentes je faisais beaucoup de fautes directes et j’avais le sentiment de ne pas avoir assez de temps pour me preparer…  J’avais des certitudes mais je n’arrivais pas a les mettres en place dans mon jeu. Ce fut très difficile. Cependant je m’accrochais  à 4/6. Sans aucune perf. Apres avoir “resiste” 4 ans je suis redescendu 5/6. puis  15, car je n’ai pas jouer un seul tournoi en France (J’etais en Australie )

 

Les voyages…

 

Lorsque je suis alle en Australie a Melbourne, j’etais certes a l’autre bout de la terre, a 24 heures de la France mais au final, j’etais plus proche de mes amis pour n’importe quelles raisons. Comme ci nous avions recentrer les discussions sur les choses importantes, plus profondes. Cela nous a rapproche. Plus dans la routine. A ce moment j’ai decide de me prendre en main physiquement. De me dire que ce n’est pas finit, que je suis encore jeune. La culture Australienne est tres sportive. Ca m’a motive a m’incrire dans une salle de sport et j’ai decouvert le Hot Yoga.

 

Le yoga

J’ai tout de suite accroche. Dans une salle bouillante a 35 degres, nous enchainons les postures d’equilibre, de gainage et de souplesse. J’en sortais leger et avec le sourire. Ca devenait meme addictif,  parfois tout les jours de la semaine.  Puis j’ai realise a quel point il est important d’ecouter son corps. Que les tensions actuelles sont les tensions du passe. Et qu’avec un pratique regularite (45 min par jour) on pouvait changer beaucoup de choses. La repetition des postures lentes couple a la respiration donnent plus de qualite dans la pratique et aussi plus de plaisir a en faire. Mon corps en reclame.

Tout comme au tennis je me suis dit que ca ne servait a rien de vouloir imiter un tel ou un tel pour mieux jouer. Tout partait du joueur et de ses sensations fines.

Ok il y avait des postures et je tentais de les faire du mieux possible, mais je les adaptaient a mon niveau. C’est ma propre posture. Puis ensuite, je peux voir plus facilement mes zones d’evolutions.

 

Le yoga et le tennis

A mon retour en France on m’a propose de faire parti d’un groupe d’entrainement pour jouer 1h30 par semaine. Les choses etait deja differentes. Car physiquement j’etais meilleur. Les themes d’entrainement etaient plutot libre. et j’ai commence un trouver des reperes car j’etais plus a l’ecoute de mon corps . Le calme s’est developpe aussi et j’ai reussis a faire un lien plus intime entre la technique et l’etat d’esprit. D’accepter plus facilement que nous ne pouvons pas etre dans nos meilleurs jours tout les  jours. C’est plus malin de jouer a 100% de ses 75% du jour  plutot de vouloir jouer a tout prix a 100 %. Cela entraine moins de deceptions et est tout aussi constructif.

L’annee suivante je suis remonté 5/6 au classement intermédiaire. Je passais en moyenne 4 tours par tournois.

Une nouvelle approche  pour apprendre

Cette experience m’a demontre que le plus important n’est pas “d’avoir” (le coup droit de Federer, ou les deplacements de Murray)  mais plus “d’etre” car ce qui compte est ta posture actuelle. Si tu as conscience de ce que tu fais, meme lentement, il sera plus facile d’avoir  une idee tres claire de ce que tu pourrais etre dans le futur ;  a mesure que tu avances. ou comment reussir a tenir la posture ;  Le plus important c’est de developper un sentiment de maitrise  au niveau le plus basique.  Et non de chercher a se plaquer a tout prix sur un exemple exterieur. Une pedagogie appoprie qui apprend au joueur a renforcer l’estime de lui-meme a chaque fois qu’il pratique est vital.

 

Mon projet

Je veux partager cette pedagogie avec vous a travers ce blog et repondre  a vos questions. Publier une video chaque semaine et de grandir la communaute Tennis-Technique.fr autours de vous !

Car on a tous le droit d’acceder a “son propre haut niveau”. Nous avons tous un trésor caché, enfouit en chacun d’entre nous. A nous de le depousiellerer, et de l’organiser. (comme sa chambre)

“Si tu me cherches, tu m’a déjà trouvé” de Saint Augustin. Alors felicitation d’etre reste jusqu’au bout, cela montre que vous etes motive pour progresser.

 L’objectif n’est pas de chercher la perfection,  car elle n’existe pas. Mais de s’en rapprocher. Elle est comme l’étoile du berger pour un marin… elle ne demeure qu’un guide…

A bientot, Clignement d'œil

Laissez un commentaire a propos des obstacles qui vous limite au tennis.

Bienvenue

Presentation personnelle

  Je m’appelle Mathieu et je suis moniteur de tennis. Jexerce ce metier a plein temps depuis septembre 2009. Aujourd’hui en ce temps pluvieux de mai, j’ai décidé d’ouvrir mon blog pour partager avec vous mes réussites et mes échecs avec le tennis. Voir mon histoire avec le tennis en cliquant ici.  J’ai hate de partager avec vous une nouvelle méthode qui a completement change ma maniere de percevoir le tennis et de simplifier ma pratique. Alors je me dis que, si ca a fonctionne pour moi, ca le sera pour vous !

J’aimerai faire de la lumiere sur toute la partie invisible du tennis, qui represente 95% du jeu. Vous aurez une formation plus complete pour faire des echanges et meme durant vos matchs.

 Au debut ca fait bizzare devoir tant de changements si rapidement lorsque l’on experimente la methode. Avec du recul je me rend compte que le materiel a bien change. Il est plus maniable. On peut realiser des echanges inedits et des attaques rapides plus facilement ! (je n’ai rien contre les raquettes en bois mais c’est la nuit et le jour !) Alors sachons en profiter et matcher notre technique avec le materiel d’aujourd’hui.

L’esprit du blog

Grace au blog nous serons plus proche pour communiquer. Sentez vous libre de laisser un commentaire ou une question a la fin des articles et j’aurais plaisir d’y repondre.

 

Mon challenge

Je vous offrirai 1 video minimun par semaine. Aussi des podcasts, des articles.

 

   J’espere vous apporter l’aide dont vous aurez besoin pour franchir les obstacles qui vous empechent d’avancer.  Je vous proposerai un panel d’exercices a experimenter sur le court mais aussi en dehors.   Je suis quasi sur que vous n’auriez jamais songer a ca avant. Et oui ! c’est ca aussi, tennis-technique ! C’est Oser trouver d’autres moyens pour faire avancer votre jeu et pour trouver du bien etre en jouant. 

 

Voici en quelques lignes  les benefices de la methode 

  • Avoir une vue d’ensemble de votre jeu  
  • Developper une technique efficiente (sans effort)
  • Developper son jeu sans limites de temps
  • Etre plus independant et autonome dans votre progression
  • Developper l’estime de vous meme
  • Simplifier sa maniere de penser en jouant au tennis.

Quel est la strategie ?

Je recommande de trouver un partenaire aussi motive, de lui parler de ce blog et jouer au moins une fois par semaine. Vous serez sur la meme longueur d’onde et vous pourrez echanger avec vos opinions. Cela sera productif et motivant.  Cependant voici les concepts de la methode :

  • Orienter la pratique du tennis vers l’ecoute de soi
  • Tendre vers la qualite en previligiant le jeu court et lent.
  • Etre qualitatif plutot que quantitatif, etre autant concentre a l’entrainement qu’en match
  • Prend en compte le dialogue interne pour construire  notre technique.
  • Savoir etre temoin de notre performance pour la rehiterer

 

          Le site est dedie a tout ceux qu’ils veulent prendre leur jeu en main. De debutant jusqu’au competiteur

L’idee de la nouvelle methode

L’idee est de partir de vous. De votre “configuration de base”. Pour cela une batterie de test sera realisee. Puis la construction du jeu s’ensuit. D’un point de vue technique, nous jouons sur une reduction du temps de preparation pour ne pas se sentir affole au moment de jouer. Le role de la main aura une importance primordiale dans la recherche de controle et de vitesse.

La concentration sera a la base de toutes actions. Savoir sur quoi se concentrer et comment.  Puis grandir dans son estime personnelle. (sans pour autant se surestimer). « Si je me connais davantage, en ayant exploire les extremes, je saurais plus facilement trouver le juste milieu ». Voila quelque chose d’important.

Le tennis est un sport technique ou tout peux changer en une fraction de seconde. Un leger desequilibre, un moment de frappe, de la crispation… Et la balle est atterie trop loin ou dans le filet.. Compare a d’autre sport, nous ne pouvons pas « attendre », la balle arrive il faut la frapper. Au foot, je peux recevoir le ballon, le controler, voir autour de moi puis faire mon choix.  Au tennis je n’ai pas ce temps.Ce qui fait toute la magie de ce sport, toute sa  technicite..

Lorsque l’on joue on doit avoir decider a l’avance notre choix. Ce choix doit etre clair et precis avant que la balle n’arrive a nous. Cette methode vous apprendra a developper votre cote creatif et puissant de vous meme.

Depuis que je m’entraine avec cette methode, j’arrive a me poser les bonnes questions en match et d’avoir une feuille de route, comme un GPS.  Mes performances sont plus régulières, et je sens une nouvelle marge de progression. c’est un plaisir !!

Et plus besoin de se DÉCARCASSER avec des entrainements très physiques et affronter les courbatures du lendemain… Triste

 

Imaginez vous etre libre et concentre…

Libre de faire vos propre choix. Conscient de ceux ci et de les realiser avec dexterite. Conscient de vos qualites. Pleinement conscient du but a atteindre. Focalise sur l’instant present. Prudent et opportuniste a la fois. Libre ajuster votre tactique a tout instant au fil du match. Enchainer les points les uns apres les autres.  Cette méthode vous aide a toucher ce sentiment de bien etre lorsque vous jouez au tennis. Elle vous aide a etre en osmose avec  vous meme et avec votre jeu.  

Mon objectif est d’être classé négatif en 2020

Je partagerai mes matchs dans l’onglet video et “mes matchs”

Mon deuxième challenge est de vous offrir une vidéo minimum par semaine sur un thème précis.

Conclusion

Sachez, Il n’y a pas de recette miracle, que l’on pourrait voir sur internet, un geste parfait, qui serait LA SOLUTION à tous vos problèmes, tellement le tennis est un sport riche et complet. Il y a tout simplement des bases à respecter. Et des attitudes a developper.  Ce sont les regles d’ors

Pour résumer la méthode en deux mots, je dirai : BON SENS ET SINCERITE

– C’est l’implication et la consistance que vous mettrez dans chaque étape qui produira de la valeur à ce que vous faite. Chaque étape en entraine une autre.

– La sincérité parce qu’elle est indispensable à un certain niveau. Alors autant l’avoir dès le départ et l’entretenir !

 

Depuis que j’applique cette méthode sur moi même j’ai eu un réel électro choc. Je me suis découvert. J’ai découvert un sens à ma progression en me concentrant sur les points importants

A bientot

Mathieu

 Postez en commentaire ci dessous, quels changements vous souhaitez voir dans votre jeu lorsque vous etes en match ?

Une nouvelle approche pour apprendre le tennis.