Comment progresser ?

Il est fondamental d’apprendre de nos erreurs si on veut améliorer notre qualité de vie.

C’est pareil au tennis. Faire des erreurs nous aide à apprendre. Car si nous craignons d’en faire sous prétexte d’atteindre la perfection, nous cesserons d’essayer, et donc nous cesserons d’apprendre.

Attention, répéter constamment les même erreurs n’est pas productif non plus. C’est pour ça que la première des choses est d’être témoin de son erreur. A ce moment là, vous pourrez commencer à travailler dessus. Autrement elle se répètera encore et encore.

Acceptez la raison qui vous fait échouer pour pouvoir mieux la traiter.

Si vous faites une faute, c’est qu’il y a une raison. Elle peut être technique, tactique, physique ou mental. Le but est de remonter à l’origine du problème pour en connaître la cause. C’est selon moi la partie la plus difficile du travail.

Voici la démarche pédagogique que les enseignants suivent pour transmettre un savoir :

  1. Partir de la réalité du jeu. Jouez des points (tie-break)
  2. Analysez objectivement (sans jugement) avec des chiffres. Par exemple, durant le tie-break j’ai fais 2 doubles fautes, une faute directe dans le filet en revers et 2 coups droits trop longs.
  3. Vous fixer un objectif clair et atteignable. Exemple, Etre plus régulier, être plus précis, déborder.
  4. Faire un exercice spécifique en fonction de vos besoins
  5. Un exercice / jeu pour incorporer la nouvelle habilité dans votre jeu
  6. Refaire un match
  7. Tirer un bilan – Envisager la suite.
  8. Recommencer a partir de l’étape 1
Voyez à quel point il est vital de commencer par jouer un match avant de commencer à travailler quoi que ce soit. Partez de la réalité du jeu, de votre réalité.

Nos habitudes inconscientes.

Qui aime rater ? Personne, nous voulons tous réussir, nous sublimer quand nous jouons. Parfois, il parait naturel de nous en vouloir après un échec. Car après tout nous sommes ambitieux, motivés, travailleurs et jusqu’à preuve du contraire, c’est nous avons la raquette dans les mains !

Alors, nous n’hésitons pas à être dur envers nous même, car nous pensons que c’est ça qui nous tire vers le haut. Comme par exemple : « Mais c’est pas possible ! » « Je suis une buse » « c »est nul ! » « C’est toujours pareil ! », etc…

Si vous êtes encore dans ce cas, il est important de gommer ce lynchage personnel très rapidement. 

C’est très important…

Technique et confiance

Une technique sans confiance n’est pas très efficace… Pour avoir confiance vous devez apprendre à vous faire confiance. Et pour vous faire confiance vous devez d’abord apprendre à vous respecter.

Imaginez que vous jouez en double avec votre coéquipier du dimanche. Vous lui dites : « Noooonnn Lambert…. Tu peux pas faire ça ! » Est ce que vous pensez que Lambert aura toute sa confiance et toute sa clarté d’esprit sur le point suivant ? Qu’il tentera ? Bien sur que non…

Voila ce qu’il se passe quand vous réagissez de la sorte envers vous même.

Rééduquer votre manière de réagir face à un point perdu sera votre point de départ pour influencer positivement la nouvelle situation et d’être productif à l’entraînement, comme en match.

Car toutes ces réactions sont enregistrées dans notre mémoire interne, au plus profond de nous même. 

 

La nouvelle habitude

On ne passe pas de négatif à positif comme ça… Commencez d’abord par accueillir l’événement d’une manière neutre : Vous constatez, sans vous juger. Cela vous permettra de faire baisser drastiquement les émotions négatives. Et vous retirerez un poids. Puis,

Demandez vous : « comment pourrais je faire pour envoyer la balle au dessus du filet si j’étais dans la même situation la prochaine fois ? » Votre cerveau c’est comme le moteur de recherche Google. En vous posant les bonnes questions, vous aurez plus de chance de trouver les bonnes réponses 🙂.

Ou peut être que le choix de votre cible n’était pas très clair… Dans ce cas, Ayez une intention simple et claire avant chaque frappe.  

Grâce a cette démarche vous transformerez vos expériences en réelle terreau pour continuer de fleurir.

Cette démarche m’a permit de réduire énormément de tensions dans mon corps, simplement en m’accordant le droit a l’erreur. C’est révolutionnaire. En conséquence j’ai redécouvert un nouveau plaisir à jouer et une nouvelle marge de progression.

Le but est que vos actions correspondent à vos valeurs. Travaillez, tout en gardant dans un coin de votre esprit que vous méritez mieux que cela et que tout les ingrédients sont déjà à l’intérieur de vous. Ils sont tout simplement pas encore visibles. Ou ils sont pas arrivés dans l’ordre voulu.

Dans tout les cas, apprenez à ne pas faire de bilan avant l’heure. Au contraire constater le résultat. 

Exemple : La balle atterrit la plupart du temps dans le filet ; Elle sort en longueur, dans ce genre de situation…

Lorsque vous apercevez une constante, vous avez déjà fait plus de 60 % du travail. C’est ce quelque chose qui serait bon de gommer.

Partagez vos réactions ci dessous :  Que vous dites-vous à vous lorsque vous ratez un point ?

Au plaisir de vous lire

Mathieu