Intro Tennis-Technique

Bonjour et bienvenue sur mon blog !

Aujourd’hui en ce temps pluvieux de mai, j’ai décidé de partager avec vous mes réussites et mes échecs au tennis dans le but du vous faire gagner du temps dans votre apprentissage. 

Vous êtes vous déjà retrouvé devant un coach qui démontrait une technique très particulière ?

Cela semble si facile et précis… et dès que nous voulons l’expérimenter sur le terrain, c’est une tout autre histoire… Pourquoi ? 

Je suis convaincu qu’il y a des qualités annexes à un tennisman qu’ils oublient de nous dire. Des qualités inconscientes qui leur permettent d’appliquer cette technique avec dextérité et fiabilité.

Le but du site est de vous expliquer « comment faire ? » plutôt que « quoi faire ? «  pour que vous puissiez devenir maitre de votre apprentissage et d’avoir plus de plaisir sur le court. 

L’idée est de vous offrir les clés pour que vous deveniez toujours plus conscient dans votre pratique.

C’est en devenant toujours plus conscient que vous libérerez votre esprit de toute compulsion nocive dans votre jeu. 

 

Vif ! lent…

Voici les deux phases essentielles pour prendre du plaisir en jouant. Le rythme au tennis n’est jamais linéaire. Ce n’est pas comme si vous faisiez du vélo ou de la course à pied.

Nous n’avons pas le temps de réfléchir quand on joue et les situations de jeux sont imprédictibles. Tout est alors une question de concentration sur un point clé et d’être organisé : 

Quand c’est lent, c’est lent. Quand c’est rapide, c’est rapide !

C’est en étant complètement reposé que vous serez plus efficace dans vos actions. La phase lente est donc plus importante que la phase rapide car c’est elle qui précède l’action. En ce sens,  la qualité qui prime sur la quantité. On retrouve sur ces deux rythmes dans la vie de tout les jours à travers le repos.

Tennis et bien être.

Je suis convaincu que si nous nous sentons mieux, nous apprenons mieux et nous jouons mieux. En d’autres mots, notre mieux être nous aide à optimiser notre apprentissage. Quelles habitudes, pouvez vous créer pour vous augmenter votre niveau d’énergie et vous rendre la vie plus plaisante et plus facile ?

Le cerveau, ce transformateur de réalité

Connaissez vous la neuro-ergonomie ? C’est une science moderne qui permet d’apprendre plus efficacement tout en respectant le côté naturel de notre cerveau.

Il m’a paru pertinent de m’intéresser à cela car tout acte technique démarre de là. Le rôle principal de notre cerveau et de contrôler les mouvement de notre corps.

Il n’est pas fait pour enregistrer des informations comme un ordinateur. Et pour preuve, lorsque vous cherchez à retenir quelque chose, il vous le fait rappeler au plus mauvais moment.

La connaissance nous sert à comprendre et mettre notre attention sur des choses décisives. Pour, d’une part, ne pas nous mettre en danger et d’autre part, pour avancer. 

« Le savoir enferme et la compréhension libère ».

L’information que l’on veut retenir, doit être utilisée et comprise si on veut en tirer des bénéfices.

La philosophie tennis-technique

Peu importe d’où vous démarrez c’est votre attitude et les moyens que vous mettrez en place qui influenceront votre réussite. Vous n’êtes pas le problème, vous êtes la solution. 

Avec 50 à 100 milliard de cellules, notre corps a suffisamment de ressources pour transformer des situations ordinaires en situations extraordinaires. La méthode est simple et adaptable à chacun d’entre nous.

Comme je le disais plus haut : Sans pratique, nous n’apprenons pas.

Mauvais but 

Je suis très prudent avec ce principe de but, de classement car si nous maîtrisons mieux notre jeu, nous aurons de meilleurs résultats n’est ce pas ? Très souvent nous confondons entre une demande et une exigence. Nous transformons une envie en une attente. Au nom de quoi ? 

Toutes attentes entraînent de la frustration. 

« La plus grande chose que vous puissiez faire dans la vie c’est de vivre à votre maximum et de montrer qu’il y a une façon de vivre au delà de toute limitation »  Sadghuru. 

La meilleur solution est celle que vous trouvez par vous même.

En vous présentant de nouveaux outils, je fais le pari de vous coacher à distance. Attention  ! Une pratique hebdomadaire d’au moins 45 minutes est indispensable. Si vous êtes confinés, vous pouvez toujours dédier ce temps pour une préparation physique ou mentale ou spirituelle [Cliquez ici].

Ce type d’approche me semble bien plus approprié et productif que si je vous ordonnez de faire ceci ou cela.

Au final c’est vous qui aurez la raquette dans les mains ! Mon rôle est simplement de vous sensibiliser et de vous présenter les outils qui existent. Pour le reste, c’est à vous de passer à l’action ! 

Par un soucis d’éthique j’ai expérimenté tous les conseils sur moi et dans mes leçons au préalable. 

La réelle question est « Comment allez-vous traiter vos erreurs ? »  pour vous mettre dans les meilleurs conditions ? Comment allez vous personnaliser votre entraînement et répondre à vos besoins ?

Conclusion

Il n’y a pas de recette miracle sorti tout droit d’un chapeau ; Une technique magique pour permettrait de tout solutionner. Par contre il y a des techniques qui permettent d’apprendre d’autres techniques.

Voila le secret.

– Le processus d’apprentissage dépends à plus de 80% de votre qualité d’observateur. C’est en voyant les choses dans un ensemble que vous verrez plus clair. Partez toujours de la réalité du match pour mieux prendre en compte la réalité.

– Partez toujours de votre mode de fonctionnement pour gommer vos points faibles et traitez en priorité les points toxiques de votre jeu pour rétablir au plus vite l’équilibre.

– Influencez ce que vous pouvez influencer avec des intentions claires et cohérentes pour apprendre à vous découvrir à travers votre pratique.

Avancer main dans la main avec votre corps et votre esprit pour qu’ils répondent comme vous le souhaitez, c’est possible !

Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à télécharger votre guide de bienvenue « Comment être plus fiable quand vous jouez en match ? » et prenez un nouveau départ dès aujourd’hui ! 

Au plaisir,

Mathieu

Au plaisir de vous lire,

Mathieu