En introduction, j’ai mis en avant le fait de sentir plus de penser moins. Tout part de nos sens. Voir, sentir, entendre, goûter et ressentir. Au tennis nous servons plus de la vue, de l’ouïe, et du toucher mais je pense que l’odorat est tout aussi important pour que nous soyons confortable. (Jouer au tennis a cote d’une benne a ordure n’est pas un rêve et je pense que ça joue sur notre niveau). Autrement, je pense que nous ne nous servons pas du gout.

Nous servir de nos sens nous aidera a être plus instinctif et utiliser l’hémisphère droit, qui est la partie la puissante de notre cerveau. Celle qui gère d’ailleurs l’espace et le temps. Donc, comment notre cerveau pourrait il nous aider si nous ne regardons pas notre impact consciemment ?

Le but de la méthode est que vous jouiez sans réfléchir. Simplement une intention. Comme marcher. Lorsque vous marchez, vous ne dites pas : « pied droit, pied gauche.. » vous marchez tout simplement. Parfois plus vite, parfois plus lentement. Dans tout les cas on peut identifier un style.

C’est pareil au tennis, moins nous refléchirons, et plus ce sera naturel. Commençons par porter plus d’attention à un point précis. Comme par exemple, regarder la balle toucher les cordes de notre raquette.

Exercices : Dites : « Tic ! », quand la balle rebondit devant vous et « Tac ! » quand vous la frappez. Soyez très précis dans le moment de l’annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.