27 novembre 2021

Tennis : Jouer c’est en avant tout communiquer

Quand vous jouez au tennis, vous communiquez avec la balle. Vous lui donnez un message pour aller à tel ou tel endroit, « vous visez ». Vous allez me dire : Mais il y a des bases comme même ! Evidement qu’il y a des bases. L’intention en est une.

Imaginez que vous êtes à l’étranger, en Angleterre, par exemple. Vous pouvez très bien vous faire comprendre avec des gestes ou des mots clés comme : « Underground », « police station », ou « post office » . Cela vous permettra d’aller à l’essentiel mais ça ne vous permettra pas de donner une conférence dans cette langue…

Même si vous connaissez vos verbes irréguliers par cœur ou des phrases du types : « Where is Bryan ? Bryan is in the kitchen » Vous serez comme même limités.

Votre intention devra alors être simple avant même de parler de vocabulaire (ou de technique).

C’est pareil au tennis : D’abord l’intention, puis les mots, les phrases et ensuite la grammaire.

Attention : L’accent est très important ! Lorsque j’étais en Australie, j’ai demandé à un passant où était « Bourke street », la rue principale de Melbourne. C’est comme si je demandais les champs Elysée à Paris. « Where is Bourke street » [BOURKE STRIT]. La personne n’a pas comprit…

Il a dit haaa BEURKE street ! J’aurai du dire : [BEURK STRIT]. Je réponds : Oui… (Alors que ça s’écrivait Bourke street).

Alors, c’est de la faute à qui ? C’est de ma faute bien sûr.

Tout ça pour vous dire que c‘est pareil au tennis quand vous envoyez la balle dans le filet ou dans le couloir. Vous pensez avoir bien fait les choses (respecté la recette) mais la balle à tout simplement reçu ce message. Même si vous pensez avoir bien articulé et fais l’effort pour vous faire comprendre, n’oubliez jamais l’accent !

Une question d’écoute

Tout au long du site, je vous inviterez à vous poser la bonne question dans le but que vous trouviez la bonne réponse.

Dans cette situation il est question d’écouter plus attentivement les étrangers parler. Saviez vous qu’il y a 7 sons que les anglais prononcent et que les Français ne connaissent pas ? Par exemple entre « O » et « ault ». Remarquez à quel point il est délicat de transmettre un message écrit à propos de choses orales très différentes ! C’est pareil au tennis.

L’attention est donc la clé. N’hésitez pas à demander à la personne pour comprendre la nuance entre les deux.

Votre communication avec vous même

Si après avoir fait une erreur, vous vous reprenez d’une manière violente ou inappropriée, vous allez développer une certaine crainte envers vous même. C’est comme si vous placiez une épée Damoclès au dessus de votre tête.

Pour avoir une technique sûr, il faut que vous développiez une attitude juste envers vous même. Neutre, quoi qu’il arrive. Voici la meilleure manière pour réagir après une erreur. C’est une condition essentielle pour continuer de vous développer.

En ce sens, vous devriez vous intéresser aux attitudes et aux fonctionnements qui favorisent une communication saine et bienveillante avec vous même.

C’est comme si vous parliez à un inconnu :

  • Quelle est votre stratégie pour que tout se passe « bien » et qu’il n’y ai pas de mal entendu ?
  • Quelle est votre stratégie ou votre savoir-être qui vous permettrait d’avoir une relation plus profonde avec cet individu ?

Tout de suite, le respect me vient à l’esprit. Puis la curiosité et la qualité de votre concentration.

Vous pouvez très bien vous faire comprendre d’une autre façon qu’avec des mots et un bon accent. Grâce à des gestes bienveillants et une cohérence générale, vous aurez la base de la communication.

On parle toujours de tennis ?

Oui, ne vous inquiétez pas. Rappelez vous, votre technique est la manière dont vous communiquez avec la balle.


Ce n’est pas tant la technique que vous utiliserez mais c’est la qualité de la relation que vous aurez avec elle qui donnera sa valeur. C’est la phase immergée de l’iceberg.

Gagnez en conscience

  • Quand on sert fort sur mon coup droit, dans quel état d’esprit je me trouve ?
  • Dans quel état émotionnel ?
  • Physiquement ? Si vous savez pas, faites le test.

De votre bien-être découlera une technique plus sûre.

Don’t practice to get it right, practice until you can’t get it wrong

Ne t’entraîne pas pour bien faire, entraîne jusqu’à temps qu’il soit impossible pour toi de mal faire.

Anonyme

Si ce n’est pas fait, je vous invite à télécharger gratuitement votre guide de bienvenue « Les 4 piliers pour être plus solide en match » et prenez un nouveau départ dès aujourd’hui !

Quelle est votre plus grande peur quand vous communiquez ?

Pour aller plus loin, je vous invite à consulter Améliorez votre communication pour mieux aider

A bientôt

Mathieu

Mathieu Coulon

Je suis moniteur de tennis professionnel depuis 2009 et j'aime utiliser les neuro-sciences et la diététique pour apprendre le tennis dans de meilleurs conditions. Je pars du principe que si nous nous sentons mieux, nous apprenons plus vite et sur le long terme.

Voir tous les articles de Mathieu Coulon →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :