27 novembre 2021
Photo d'un cerveau avec deux parties.

Comment transformer un savoir en une compétence ?

Parfois, il arrive que le niveau en match et celui à l’entrainement soient si grand que vous auriez envie de tout plaquer. Mais vous rejouez. Et vous avez raison. Ce sport est tellement vaste et complet qu’il a le pouvoir de vous frustrer mais aussi de vous faire grandir, de vous transformer. Posez vous cette question : Répétez vous généralement les même erreurs ou pas ?

Tout ce qui est cyclique, va nulle part

Jari Vasudev

La nature humaine

Comment parler de contenu ou de performance sportive sans parler de nature humaine ? Nous sommes des êtres humains avant d’être des tennismans. Tout est déjà à l’intérieur de nous, c’est juste que ce n’est pas très bien organisé ou pas visible l’instant.

Notre cerveau, ce transformateur de réalité

Il n’est pas fait pour accumuler des datas encore et encore. Au contraire, il est là pour nous permettre de faire pleinement l’expérience. D’être attentif et conscient. On dit souvent « il n’a pas de mental » en réalité ce sont toutes ces imaginations biaisées et ces concepts obsolètes auquel nous pensons être justes qui emprisonnent. Prisonniers du mental.

De nos jours, nous confondons le savoir et l’intelligence. L’intelligence est la capacité de résoudre un problème. Elle découle d’un sens aiguisé de l’observation, l’attention. Toute personne vivante est consciente et toute conscience à sa forme d’intelligence. C’est le postula de départ.

Un enfant apprend sans avoir besoin de grandes théories. Il est attentif et il joue. Soyons des enfants… responsables.

La responsabilité

C’est la capacité de réagir en étant au meilleur de ses capacités. Non en réaction. C’est ce qui nous différencie des animaux.

Un animal à son instinct de survie. Dès que nous sommes dans un état de stress, nous sommes en réaction et nous nous mettons à la hauteur des animaux. Regardez ici l’article (Fight or flight, à venir)

La méthode que je vais partager avec vous traitera cette question : « Comment faire ? » plutôt que « quoi faire ? » de façon à rester conscient pendant l’action, pour ainsi utiliser toute votre intelligence.

Trop souvent, les moniteurs de tennis nous expliquent la formule magique, qui n’est pas si magique que ça au final, car ils oublient de nous parler de savoir être. Cette qualité si importante qui permet d’utiliser les outils.

Il s’agira d’apprendre la technique qui permettra d’apprendre d’autres techniques

Il se peut que vous ayez à désapprendre un savoir faire pour pouvoir réapprendre sur un terrain plus sain. La condition qui vous permettra de franchir le cap.

Cette méthode vous invitera à prendre du recul et à changer votre manière de voir le tennis (et aussi sur vous même). Seulement quand vous aurez travaillé sur vos perceptions, vous pourrez changer votre manière d’agir. Ce qui entrainera ensuite des résultats différents.

Tout commence par la perception, la première étape de la méthode pas à pas.

La pédagogie inversée

Connaissez vous l’andragogie ?

C’est la pédagogie pour les adultes et les personnes responsables. Mon rôle est de vous sensibiliser, vous motiver. Quoi qu’il arrive, je ne pourrai pas faire pour vous. L’idée est que vous deveniez votre propre coach, puisqu’au final c’est vous qui aurez la raquette dans les mains le jour J.

Il n’est pas question de vous infantiliser mais de vous responsabiliser en tant que joueur de tennis

A retenir

En s’intéressant à des choses différentes, et en faisant des expériences différentes, vous aurez des résultats différents. C’est le début pour gommer vos vieilles habitudes.

Clarté et confiance

Rien ne remplace l’action

Marie Laure

On peut l’imaginer, on peut le prévoir mais rien ne remplace l’expérience. C’est l’expérience, couplée à de la clarté qui entraine la confiance en soi. J’en parle dans la vidéo : 3 astuces pour mieux viser.

Si votre vision est décuplée, votre audition, votre touché, vous décuplez votre expérience. C’est de cette façon que votre expérience devient de meilleure qualité.

A l’inverse, vous stressez, vous savez qui vous jouez, c’est la première fois que vous jouez en championnat par équipe au club. Il y a plein de pensées, c’est le brouillard. C’est tout le contraire de la limpidité et de la dextérité.

Enfin, Agissez sans contraintes.

Ce qui vous anéanti est la peur. La peur est une émotion qui permet de nous maintenir en sécurité. Analysez les risques physiques et mentaux avant l’action. Dans le cas du tennis, ça va…

Dans notre cas, la peur est conditionnée par des attentes et par une vision biaisée de la réalité.

P.E.U.R = Programme erroné ultra résistant.

Partagé par Julien Mizzon.

Jouez sans attentes, est la plus belle choses que vous pouvez faire. Intense mentalement et calme physiquement.

A retenir

Le mental se base sur les données que l’on a mémorisées dans notre passé. L’objectif est de porter des lunettes transparentes qui nous permettrons d’avoir un nouveau regard sur la situation présente et d’ainsi redéfinir notre réalité.

La perception du temps

Vous allez peut être vous dire qu’il est trop tard pour changer, ou que vous n’avez pas le temps de rattraper ce retard…

Si vous pratiquez au moins une fois par semaine, ça peut aller très vite. Ce qui compte, c’est la régularité et la qualité de l’entrainement. Etes vous dévoué ?

Je vous proposerai des expériences à faire chez vous pour rester sur votre lancée.

Ce qui est génial grâce au blog, c’est que vous pouvez avancer à votre rythme et même me poser des questions. Merci la technologie ! Il y a peu de temps, j’entendais dans un café : « aujourd’hui on n’est trop connecté, ce n’est pas comme avant ». Le problème n’est pas la technologie, mais l’usage que l’on en fait.

Le corps est une technologie, faisons-en bon usage.

Vous propulser à un autre niveau

Même si le mental donne une direction et façonne nos perceptions, notre corps est un système fantastique. C’est d’ailleurs l’ingénierie la plus sophistiquée au monde. C’est aussi le plus grande usine chimique du monde !

Plus on s’en sert plus il devient résistant. Plus on en fait, plus on a envie d’en faire, c’est un cercle vertueux.

Le plus délicat est au début, quand il n’y a pas d’inertie.

Je me suis mit à la course à pied il y a un mois avec l’application Nike. Je cours 20 minutes tout les deux jours, et à chaque fois le coach (vocal) me demande de commencer toujours tranquille et relax. Il attire mon attention sur mes sensations du jour, sur ma respiration. Si je suis doux, j’accélère le pas et je prend du plaisir.

Voila ce que j’aimerai partager avec vous avec le tennis : Le mental propose, il ne force pas. Grâce à la connaissance, il évite de faire des erreurs de débutant, de vouloir partir trop vite par exemple. D’être patient et les progrès sont basés sur les efforts.

Je vous demandais plus haut si vous étiez dévoué. Au delà d’être dévoué, engagez vous, sans avoir d’attentes. Même si vous n’avez pas l’envie, agissez ne serait ce qu’un peu, mais au moins une fois tout les deux jours. Je partagerai avec vous des choses à faire dans la rubrique style de vie du site.

Comment allez vous organiser votre système pour qu’il fonctionne pour vous et non contre vous ?

C’est la condition, pour maitriser votre jeu.

Quels outils vous permettent d’accéder à vos ressources ?

Quelles pratiques pouvez vous faire régulièrement ?

Toute expérience est vécue de l’intérieur. Grâce au tennis, vous pourrez expérimenter et voir rapidement de nouveaux résultats.

Skin in the game

Je vous invite à lire le livre de Nassim Nicholas Taleb, qui prône l’expérience imparfaite plutôt qu’une théorie parfaite, difficile à mettre en place.

C’est ce mode fonctionnement que je partagerai avec vous tout au long du site.

Mon rôle est de vous présenter des situations pratiques à faire sur et en dehors du terrain ainsi que des principes incontournables pour développer une technique naturelle et sans effort.

A retenir

Il n’y a pas de confiance sans clarté

Une technique efficace est une technique naturelle qui vous convient

Chacun à ses qualités et sa propre intelligence

Citation

« Nous ne sommes pas responsable de ce que l’on nous fait, nous sommes responsable de ce que nous en faisons »

Jari Vasudev

En question ci dessous : Qu’est ce qui vous tracasse le plus quand vous jouez en compétition ?

A bientôt !

Mathieu

Mathieu Coulon

Je suis moniteur de tennis professionnel depuis 2009 et j'aime utiliser les neuro-sciences et la diététique pour apprendre le tennis dans de meilleurs conditions. Je pars du principe que si nous nous sentons mieux, nous apprenons plus vite et sur le long terme.

Voir tous les articles de Mathieu Coulon →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :