27 novembre 2021

Efficience et efficacité

Définition

L’efficience : Quantité d’énergie dépenser lors du mouvement

L’efficacité : Quand l’objectif donné est atteint. 

J’ai récemment acheté un vélo plus légé, adapté à la route. J’étais surpris quand j’ai donné mes premiers coups de pédale. Je dépensais moins d’énergie pour atteindre la même vitesse. Il était plus efficient. Maintenant, je suis moins retissant pour aller faire les 7 kilomètres qui qui séparent ma maison à la ville.

Alors pourquoi je vous parle de ça ? Parce que c’est pareil au tennis. Si vous voulez être efficace, je vous conseille de construire d’abord une technique efficiente et lorsque vous aurez cette base, vous pourrez la faire évoluer pour être encore plus efficace par la suite. 

A l’inverse, vous pourrez toujours être efficace aujourd’hui en conservant vos défauts techniques mais vous serez limité dans votre progression ou vous vous blesserez à un moment donné, si vous n’avez pas cette efficience.

Votre corps aimera ça. Et ça ne coûte pas plus cher…

Peux t-on être efficace sans être efficient ?

Oui, c’est possible par le phénomène de compensation. Prenez l’exemple du service. Vous pouvez servir en utilisant uniquement la puissance de votre bras mais gare à la blessure ! Vous accumulerez de la tension dans votre épaule et dans votre avant bras. Aussi, vous serez limité en vitesse de la balle.

La clé d’un service puissant est d’utiliser les muscles du bas du corps pour faire remonter l’énergie dans la frappe ; C’est assez technique.

Que veux dire compenser ?

« C’est contrebalancer, équilibrer un effet par un autre pour remplacer l’inassouvissement d’un autre besoin ». Dans ce cas, c’est compenser le manque de vitesse par de la force.

Prenez l’exemple d’une voiture qui a tendance à aller plus d’un côté que de l’autre. Vous pourrez toujours la conduire. Mais cela peut être risqué car et vous devez être attentif à chaque instant. Cela peut vous jouer des tours.

Voici un autre exemple : Les pneus sont sous gonflés. Vous pourrez toujours parcourir votre trajet de chez vous au boulot mais vous consommerez toujours plus d’énergie que si vous aviez un réglage standard. Dans les deux cas, ce n’est pas les meilleures conditions si vous voulez faire une course (un match de tennis). C’est peu fiable, et peu performant.

Exemples de compensation au service

1) Utiliser une prise de coup droit.
Vous pouvez avoir une réussite quasi immédiate. (Frapper au dessus de la tête et faire atterrir la balle dans les carrés de services). Mais vous serez limité en vitesse de balle car le tamis sera orienté légèrement vers le haut au moment de la frappe. Vous devrez alors compenser par un coup de poignet ce qui risquerait de vous blesser à la longue.

2) Vous serrez la raquette très fort (parce que vous êtes déséquilibré)
En effet, si vous êtes en déséquilibre au moment de la frappe vous vous agripperez à votre raquette pour compenser. Cette action est assez rassurante mais elle vous limitera dans vos chances de succès. C’est habitude est à l’opposée du lâché prise. Plutôt que d’être focalisé sur votre geste, concentrez vous sur votre phase de préparation. Comment avez vous placé vos pieds au départ ? Comment est votre lancé ?

3) Vous serrez très fort votre raquette très fort (car elle tourne dans votre main.)

C’est très courant pour compenser votre manque de centrage de la balle. Ce problème peut être causé par un lancé est trop au dessus de votre tête ; ce qui ne vous permet pas de regarder l’impact, ou un geste est trop complexe.

Si toutes les énergies sont centrées au bon endroit au bon moment vous serez efficient. Alors ce n’est pas nécessaire de frapper vite.

Pour synthétiser

Votre équilibre est fondamental, c’est à dire être capable de frapper tout en gardant les deux pieds au sols jusqu’à temps que la balle rebondissent en face. Au début, jouez sur de courtes distances pour vous régler (Environ 10-15 mètres de la cible).

Dès que cela est en place, vous pourrez personnaliser votre technique à votre goût.


Ne confondez pas la technique de base et votre style. Par exemple de Nadal, Federer, Djokovic, ils ont tous les 3 les bases mais n’ont pas le même style. C’est pareil pour vous.

En commentaire ci dessous. Dites moi quel coup souhaitez vous voir plus efficient ?

Recherches utilisées pour trouver cet article :efficience définition

Mathieu Coulon

Je suis moniteur de tennis professionnel depuis 2009 et j'aime utiliser les neuro-sciences et la diététique pour apprendre le tennis dans de meilleurs conditions. Je pars du principe que si nous nous sentons mieux, nous apprenons plus vite et sur le long terme.

Voir tous les articles de Mathieu Coulon →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :