15 mai 2021

Intro Parent

Je suis d’avis d’aider l’enfant à se responsabiliser dès le plus jeune âge afin qu’il trouve plus de sens dans ses actions. Il fera face à l’échec plus tôt, pour mieux le percevoir et mieux l’appréhender.

Finalement, le tennis n’est qu’une plateforme pour expérimenter tout cela.

« L’éducation n’est pas un vase qu’on remplit, c’est une fleur qu’on arrose »

Très souvent les parents ou les coach redoublent d’énergie pour faire évoluer une situation et cette énergie créatrice se retrouve parfois perdue. Car elle est mal redirigée.

Une simple présence vaux parfois mille mots. Vous n’avez pas besoin d’apprendre des théories sophistiquées pour aider votre enfant. Il y a des attitudes, de la confiance dans la relation et de l’équilibre.

Notre rôle tampon

En tant qu’encadrant, je suis responsable de mon groupe et j’aménage l’environnement pour que les enfants restent constamment en sécurité (physique). Je fixe des règles de groupe pour que personne ne se sente exclu (psychique) et suis la personne référant avec les événements extérieurs (morale). J’ai un rôle de tampon avec l’extérieur. Je temporise, je maintient, je protège.

Je suis d’abord responsable de moi même pour être responsable du groupe.

Je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour maintenir l’intégrité physique mentale de chaque joueur grâce aux règles de groupe. C’est là où nous avons en point commun.

Votre statut de parent, vous confère une telle intimité et d’une telle proximité avec votre enfant qu’aucun adulte n’a. C’est en cela je crois que vous avez plus d’influence avec votre enfant que nous ne pouvons en avoir en tant qu’enseignant. (à l’école au tennis etc…)

La compassion et la complicité avant tout

Selon Bruce Lipton, docteur en neurosciences, si les parents souhaitent avoir un impact positif avec leur enfant, ils devraient simplement devenir leur meilleur ami, plus spécialement avant 7 ans.

Faîtes l’effort de rentrer dans son univers en communiquant avec son langage

Les règles

La meilleure règles est celle où les deux parties sont d’accord. C’est un pacte.

Faites en sortes que les règles qui soient inclusives et non exclusives.

Pour que l’on puisse être impliqué à 100% dans un jeu, nous devons connaître 100% des règles du jeu dès le départ. Le seul véritable enseignant est jeu = Ca gagne, c’est efficace. Ca perd, c’est inefficace.

Selon Idriss Aberkane, docteur en neurosciences, Si les lions ne jouent pas, il meurent » car ils n’auront pas su comment coopérer et comment se défendre.

Le jeu, le meilleur moyen pour apprendre

Si vous avez des valeurs à transmettre, Faites le grâce au jeu. De plus en plus d’études scientifiques montre que le jeu est le meilleur moyen pour l’être humain d’apprendre !

Peu importe le résultat, ce qui compte est l’esprit qu’il y règne. A vous de créer l’environnement et les règles (en accord avec votre enfant)

La communication

Saviez vous que nous communiquons plus de 70% de notre temps, (en société) tout les jours même quand on ne parle pas ?

En aidant votre enfant à formaliser ce qu’il ressent vous pourrez l’aider à diminuer son taux de stress. Cela permettra de connaître le sentiment qu’il vit dans cette situation et par la suite de connaître son besoin. (Ex : Je me sens triste car tu n’étais pas là pour mon match. En réalité vous ne pouviez pas.

Qu’est ce qu’as tu ressenti à ce moment là ? Quel a été l’élément déclencheur ?

Quel choix as tu préféré faire ?

Dans un premier temps, le but n’est pas de chercher à comprendre sur se qu’il se passé mais simplement d’être disponible auprès de lui, ou d’elle. Ca fais tellement de bien du silence après un match. Je vous assure.

Il lui faut un peu de temps pour que le joueur « redescende » de son match. Aussi en vous taisant, voud aurez beaucoup d’informations que vous ne savez peut être pas.

Votre enfant s’est mit à nu dans ce match et n’a pas besoin d’être jugé. C’est très noble de dire « je ne sais pas » lorsque vous ne savez pas.

Ce type de communication basé sur l’écoute et la bienveillance est très puissante car nous sommes tous des être humains qu’ils veulent considérés pour qui ils sont. D’être aux centre des débats.

Mimétisme

C’est un concept qui agit sur nous d’une manière inconsciente : nous apprenons en copiant. En reproduisant des attitudes, des choix, des situations que l’on a vu auparavant. C’est notre premier mode d’apprentissage. Puis, il y a eu les mots puis les phrases puis le sens de celles si… Tout une compréhension disons théorique qui est venu s’ajouter à l’expérience.

C’est l’apparition du langage

Tout le monde n’est pas Molière ou Shakespear mais la faculté de choisir tel ou tel mot pour s’exprimer ou de communiquer d’une certaine manière provient tout d’abord de vous. Votre enfant vous a copié sans même qu’il s’en rende compte !

Horizontalité dans la relation

Partez du principe que vous n’avez rien de plus que lui ou elle. Vous avez simplement eu plus de chance d’être né X années plus tôt. Vous avez aiguisé votre sens de l’anticipation basé sur les expériences vécues plus tôt, combiné à tous les souvenirs qui s’y rattachent.

Mais vous n’êtes pas ces souvenirs. Ce n’est que des souvenirs. Vous n’êtes que vous et chacun est comme il est. En ce sens, il me semble vital de cultiver cette notion de partage à chacun instant.

Prévenir plutôt que guérir

J’encourage les enfants à développer l’autonomie dès le plus jeune âge pour les encourager à devenir responsables. Responsable ne veut pas dire dans se porter garant un sens propre. C’est plutôt d’être impliqué.

Si votre enfant est impliqué, l’énergie qu’il se déversera se dupliquera pour son évolution.

Il, elle s’exprimera et s’affirmera

Vous n’êtes pas obligés d’être toujours d’accord avec lui (ou elle). 

En soi ce n’est pas mauvais d’être en désaccord. C’est tout à fait ok même. On ne peut pas être d’accord sur tout. Imaginez votre fille ou votre fils tout le temps d’accord avec vous. C’est tout à fait normal.

Sachez respecter sa décision. C’est plus responsable.

En conscience

Le joueur victorieux aime les challenges. Il a un désir de partager son art et d’être reconnu pour ce qu’il fait. Au delà de la performance, c’est l’attention que vous lui adressez durant sa pratique qui jouera un impact positif à ses yeux.

Encouragez-le à s’aimer davantage dans sa pratique, plutôt que d’aimer sa pratique. Libéré de tous jugements.

Dès qu’il s’autorisera à perdre, il s’autorisera à gagner. Dès que l’équilibre est rétabli, il sera plus léger, plus alerte et ca se verra. Il devient plus conscient, dans le jeu.

Don’t practice to get it right, practice until you can’t get it wrong.

Ne t’entraines pas pour bien faire, entraînes toi jusqu’à temps que tu ne puisse pas rater.

Question : Quel est le plus gros problème que vous rencontrez avec votre enfant quand vous faîtes des compétitions ?

Laissez vos messages en page de cette page.

Merci !

A bientôt

Mathieu

Mathieu Coulon

Je suis moniteur de tennis professionnel depuis 2009 et j'aime utiliser les neuro-sciences et la diététique pour apprendre le tennis dans de meilleurs conditions. Je pars du principe que si nous nous sentons mieux, nous apprenons plus vite et sur le long terme.

Voir tous les articles de Mathieu Coulon →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :