21 octobre 2021

Intro pour les joueurs de tennis qui veulent progresser

Qui aime rater ? Personne. Parfois, il parait naturel de vous en vouloir après un échec car après tout vous êtes ambitieux, motivés et travailleurs.

Alors vous n’hésitez pas à être dur envers vous même, car vous pensez que c’est ça qui vous tire vers le haut. Comme par exemple : « Mais c’est pas possible ! » « Je suis une buse » « c’est nul ! » « C’est toujours pareil ! », etc…

En fait, vous faites tout ce qu’il ne faut pas faire… Si ça arrive commencez par ceci :

Vous ne pouvez pas passer de négatif à positif comme ça, commencez par neutraliser.

Cette démarche m’a permise de réduire énormément de tensions physiques et d’être beaucoup plus calme quand je joue. Simplement en m’accordant le droit a l’erreur. C’est révolutionnaire. En conséquence j’ai redécouvert un certain plaisir à jouer et une nouvelle marge de progression.

Vous transformerez vos expériences en réel terreau pour continuer de fleurir.

Technique et confiance

Une technique sans confiance n’est pas une technique efficace. Pour avoir confiance vous devez d’abord apprendre à vous faire confiance. Et pour vous faire confiance et faire avec ce que vous avez. Vous devez aussi vous respecter.

Le respect est avoir de la considération pour autrui ou pour quelque chose mais aussi pour soi même. En d’autre mots il n’est pas question de refuser d’avoir des émotions mais d’avoir le courage de nous laisser traverser par elles. Car si elles sont là, n’est pas un hasard. C’est votre création.

L’émotion est la partie juteuse d’une pensée [Vidéo – 10,49].

Jari Vasudev

Imaginez que vous jouez en double avec votre coéquipier du dimanche. Vous lui dites : « Noooonnn Lambert !!! Tu peux pas faire ça ! » Est ce que vous pensez que Lambert va tenter sur le point suivant ? Qu’il aura toute sa confiance et sa clarté d’esprit ? Je ne crois pas.

Voila ce qu’il se passe quand vous réagissez de la sorte envers vous même. Neutraliser votre attitude après avoir perdu un point est de votre responsabilité. C’est votre point de départ. A l’entrainement comme en match. Usain Bolt comme Rafael Nadal disent que l’entrainement est même plus important que le match.

Toutes vos réactions sont enregistrées dans votre mémoire interne, au plus profond de vous même.

L’équilibre (physique)

N’oubliez pas que le tennis est un sport de cible et qui dit sport de cible dit…adresse ! et qui dit adresse dit… Equilibre ! Comme à la pétanque. Le but est que votre base complètement ancrée juste avant la frappe. Avec votre bas du corps soit sans raideur :/

C’est la condition première pour générer de l’énergie et ensuite la redistribuer.

L’équilibre dans le jeu

Où atterrit votre balle la plupart du temps ? Dans le filet ? derrière la ligne de fond ? sur la ligne des carrés de service ?

Ce qui compte c’est de remédier à cela dès le point suivant. A ce moment là, vous n’analysez pas, vous constatez.

Analyser, c’est comprendre le pourquoi, du comment.

Constatez simplement et faites un ajustement dès le point suivant. Par exemple, si votre balle était trop courte, faites en sorte qu’elle soit plus longue la prochaine fois. Trop longue, même.

En connaissant les deux extrêmes vous connaitrez mieux le juste mieux, ce qui vous convient le mieux.

Confiance et concentration.

La concentration est votre capacité à rester attentif sur une seule chose, durant un long moment. Alors quand vous vous auto-flagellez, vous êtes déjà dans le passé, vous n’êtes plus dans le présent. A ce stade, votre but est de vous remobiliser pour stopper « l’hémorragie ». Ce n’est pas le moment d’analyser. Vous analyserez plus tard.

Le but est de rester dans l’action coute que coute. Voici un exercice pour y arriver :

Mon conseil est tout simplement de prendre une inspiration de cinq secondes par le nez dès que vous avez raté et dites vous : « Point suivant ». C’est la meilleure chose que vous pouvez faire sur le moment.

A propos de l’analyse

Elle concerne les raisons qui vous amène à faire cela. Ca peut être une raison physique, technique, tactique ou mentale. Quand on analyse on décortique, on dissèque, pour remonte à l’origine du problème pour mieux le traiter.

Ce n’est pas le moment d’analyser en match, simplement de constater, d’observer.

Disséquer peut paraitre fade. Mais quand vous jouez en match, au contraire il faut que votre plat, votre recette soit assaisonnée. Même si ce n’est pas un plat de luxe. Cliquez ici pour savoir de quoi je parle 😉

Le changement peut prendre du temps comme cela peut se faire très rapidement. Tout dépends de votre application et du respect que vous aurez envers vous même.

Quand vous jouez, le but est de rester dans l’action. Voyez ce que vous avez déjà aujourd’hui plutôt que ce qu’il vous manque et amplifiez le, valorisez le.

Vous tirerez un point fort et un point, à renforcer à la fin du match. 

Une technique sans confiance n’est pas une technique efficace.

Si vous avez une vue d’ensemble et que vous êtes conscient de ce qu’il se passe, alors vous serez confiant. Il se s’agit pas de prédire ce qu’il va se passer mais de faire en sorte d’avoir un regard neuf sur la situation présente.

Et plus vous vous entrainerez à faire ça, plus vous gagnerez en clarté, et donc en confiance.

Si vous êtes plus sensible à votre ressentit, ne serez vous pas plus sûr de ce que vous sentez ?

Si vous entendez mieux, voyez mieux, n’allez vous pas gagner en confiance par rapport à ce qu’il se passe ?

On parle souvent de qualités mentales pour mieux gérer ses émotions et être performant. En réalité il faut arriver à mettre notre mental sur OFF être pleinement attentif à ce qu’il se passe ici. J’en parle d’avantage dans la rubrique perception de la méthode pas à pas.

Pour résumer

Votre confiance ne proviendra pas de pensées imaginaires (car une pensée n’est pas réelle), votre confiance viendra grâce à votre clarté d’esprit et de l’attention que vous avez.

La réflexion est différente de l’attention. Vous pouvez très bien être motivé, travailleur et ambitieux, si vous n’êtes attentif et si vous n’arrivez à maintenir votre concentration, vous n’arriverez pas à franchir un cap au tennis.

Réussir au tennis nécessite avant tout de la concentration, plutôt que des qualités physiques ou techniques.

Partagez vos réactions ci dessous à propos du 1,2,3, si ça vous aide ou si ça vous contraint.

 

Au plaisir de vous lire

Mathieu

Mathieu Coulon

Je suis moniteur de tennis professionnel depuis 2009 et j'aime utiliser les neuro-sciences et la diététique pour apprendre le tennis dans de meilleurs conditions. Je pars du principe que si nous nous sentons mieux, nous apprenons plus vite et sur le long terme.

Voir tous les articles de Mathieu Coulon →

2 réflexions sur « Intro pour les joueurs de tennis qui veulent progresser »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :