1 L’influence que vous avez sur vos enfants

A mon sens il est clair que vous avez plus d’influence sur votre enfant que nous enseignants. Même si vous lui dites de bien nous écouter… Votre statut de parent vous confère une telle proximité qu’aucun autre adulte n’aura avec lui. (J’emploi le masculin, mais je n’oublie pas les filles).

Grâce à vos connaissances, vous aurez une attitude plus stable et vous trouverez facilement la juste distance pour accompagner votre enfant dans son projet. Et ça l’aidera.

Le tennis est certes un jeu mais comme l’investissement est maximal cela représente beaucoup (pour tout le monde).

Eviter les erreurs.

Oui, un coach comme un parent, peut faire des erreurs, ne sous estimez pas cela car ça peut créer des marques indélébiles chez votre enfant. Ce qui l’empêcherait d’oser et affaiblirait sa motivation voir même de déclencher des blessures physiques. Ce serait dommage.

L’intelligence est la capacité à résoudre des problèmes. Donc la première étape est de ne pas en créer en allant. Trop souvent je vois des personnes qui “empilent des assiettes” et un jour ca s’effondre.

[Principe numéro 1 :] Prenez votre temps

Personne n’est pressé. Nous vivons dans une société qui veut aller toujours plus vite. Malheureusement quand il y a un accident, les dégâts sont plus importants, quand la vitesse grandie.

Il y a une certaine illusion qui part du principe que nous n’avons pas assez de temps, et que si nous n’allons pas assez vite, une autre personne passera devant nous et nous chipera la place. Ne vous inquiétez pas. Au tennis, ce n’est pas comme ça :

Un joueur peut progresser très rapidement avec cette philosophie mais il peut se retrouver bloquer à un stade car il a développé de mauvaise habitudes.

Oubliez cette notion de temps. Le temps ruinent beaucoup de choses. Personne n’est pressé.

Nous voulons continuer de progresser continuellement et cela passe par des bases posées dès le départ.


[Principe numéro 2 : ] Toutes attentes entrainent de la frustration

Notre rôle est de proposer un cadre sein autours de votre enfant. Que ce soit dans les règles de fonctionnement mais aussi dans son environnement. D’offrir un suivi et une progressivité dans les situations visant son autonomie et son épanouissement.

Dès qu’il s’autorisera à perdre, il s’autorisera à gagner. Dès que l’équilibre est rétabli, il sera plus léger, plus alerte et ca se verra. Il devient plus conscient, dans le jeu.

Il est vital d’intégrer ces deux principes avant d’aller plus loin.

Le trio Gagnant [Principe 3]

Un coach ne peut pas remplacer un parent et un parent ne peut pas remplacer un coach. C’est le trio de base.

Mon rôle en tant qu’éducateur est de vous montrer des situations d’entrainement faciles à faire (sur le terrain et à la maison) pour aider votre enfant à progresser. Mais aussi des principes pour amplifier votre effets de levier pour mettre plus d’impact dans vos actions.

C’est l’équilibre du trio qui favorise la croissance pour l’enfant. Chacun à un rôle et doit être responsable pour cela.

Le mimétisme

C’est un concept qui agit sur tous les être humains d’une manière inconsciente : nous apprenons en copiant. En reproduisant des attitudes, des choix, des situations que l’on a vu auparavant. C’est notre premier mode d’apprentissage. Puis, il y a eu les mots puis les phrases et la grammaire… C’est l’apparition du langage.

Tout le monde n’est pas Molière ou Shakespear mais la faculté de choisir tel ou tel mot pour s’exprimer d’une certaine manière provient tout d’abord de vous. Votre enfant vous a copié sans même qu’il s’en rende compte !

Conscience et responsabilité

En ce sens, si vous souhaitez que votre enfant soit déterminé et calme sur le terrain, vous devrez d’abord lui montrer comment ça fait dans la vie de tous les jours, sinon vous n’êtes pas crédible. Montrer l’exemple vaux bien plus que des milliers de théories.

C’est ce que responsable veut dire : réagir en étant au meilleur de ses capacités vis à vis de son environnement direct. Une personne ivre sur la voie public, est moins responsable qu’une personne à jeun.

Si vous même, vous ne vous rendez pas compte que le score du match joue trop sur vos émotions, vous ne pourrais pas changer.

Toutes attentes entraine de la frustration (encore)

C’est la cause de votre stress. Ce n’est pas parce que votre fils joue contre un joueur inconnu que vous êtes stressé mais parce que vous avez bâti des attentes imaginaires. Seul vous, et vous seul, avez crée ce film dans votre tête.

Si vous voulez le meilleur pour lui il sera question de le nourrir (et pas comme un bébé oiseau avec son bec grand ouvert) j’évoque cela dans les articles suivants.

Ce n’est pas en s’asseyant à côté de l’arbre en disant “fruit” fruit” fruit”, qu’il y en aura plus. C’est en pensant eau, terre et soleil…

Appréciation personnelle.

Mon expérience me fait dire aujourd’hui que la plupart des enfants qui réussissent au tennis ont des parents qui n’y connaissent rien au tennis. Ces parents étaient centrés sur des fortes valeurs humaines et avez un profond respect pour l’enseignant.

Il ne se permettaient pas de donner des conseils techniques, en plus de l’enseignant, ils avaient une confiance en lui. Je pense qu’une grande partie de la réussite provient de là. J’en reviens au “trio gagnant” et aux attentes envers votre enfant qui doivent être nulles.

Encouragez votre enfant à s’aimer davantage dans sa pratique, plutôt que d’aimer sa pratique.

Jacques Salomé

Le joueur victorieux aime les challenges. Il a un désir de partager son art et d’être reconnu pour ce qu’il fait. Au delà de la performance, c’est l’attention qu’il reçoit durant sa pratique qui jouera un impact positif à ses yeux.


Vous pourrez aller le voir jouer avec une légèreté d’esprit, ça lui fera plaisir que vous veniez.

Le critère de réussite est que le tennis devienne un moment de partage et de joie.

Quel que soit le résultat. Votre assiduité et la juste distance que vous aurez avec lui jouera un rôle prédominant dans sa réussite.


Le problème n’est pas que les choses n’aillent pas comme vous voulez, le problème c’est que vous n’êtes pas comme vous le voulez.

Jari Vasudev

Ci dessous dites moi si ça vous intéresse de créer un groupe destinés au parents de jeunes joueur.

Mathieu

1 réflexion sur “1 L’influence que vous avez sur vos enfants”

  1. Ping : Améliorez votre communication pour améliorer votre aide

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci pour votre visite, si vous aimez, partagez !