27 novembre 2021

« L’énergie va là où l’attention va »

Dandapani

La méthode « pas à pas » est adaptable à chacun d’entre nous et a pour but de vous aider à devenir la personne que vous avez toujours voulu être. Ce qui est formidable c’est que le tennis est une plateforme pour expérimenter cela.

La plupart du temps je rencontre des joueurs qui souffrent car ils portent trop d’attention à leurs points faibles. Dès l’instant où vous changerez votre regard sur la situation, vos actions seront différentes et vos résultats seront différents. C’est aussi simple que ça !

Aujourd’hui nous ne sommes que le résultat de nos actions passées. En d’autre mots, nous sommes qu’une accumulation de temps et d’énergie et nous avons assemblé comme ça.


La clé pour progresser ? Devenir plus conscient.

Beaucoup de personnes font des choses en automatique. Il est vrai que le corps est plus intelligent que le cerveau. Je ne dis pas qu’il faut penser à chacun de nos gestes mais faire les choses en toute conscience est la première marche du processus de transformation.

Imaginez toutes les choses que vous avez faites en étant compulsif, sur un coup de tête, drivé par X ou Y raisons. Certes vous êtes toujours là, mais si vous voulez maitriser votre jeu, il faudra déjà apprendre à vous maitriser.

On a tous un corps, un esprit, des énergies et des émotions (qui vient du grec émo : Qui nous met en mouvement).

Trouver un équilibre harmonieux parmi ces quatre parties est l’enjeu. C’est d’ailleurs le sens du logo.

Comment ?

1 – Cela s’opère d’abord mentalement.

Rappelez-vous la première fois où vous avez emménagé dans votre maison. Vous avez su vous projeter et imaginer ce que vous allez y faire, il y avait de l’espace. Ce principe est similaire pour votre jeu.

2 – Dominez votre environnement.

Soyez plus grand que lui, aménagez-le. Faites des accès rapides pour faire ce que vous aimeriez faire plus souvent. Rangez et bannissez les mauvaises habitudes pour que vous ne soyez jamais tenté. Mettez des bouteilles d’eau dans votre champ de vision.

Une fois désencombré, vous aurez déjà de nouvelles sensations et ce sont ces nouvelles sensations qui vous amèneront vers de nouvelles perceptions. C’est la première étape.

Si un changement, si infime soit-il se produit, c’est déjà grandiose. Cela montre que vous vous êtes mit en mouvement. Très souvent les personnes restent bloquées dans leurs habitudes. En sortir est le début du progrès.

Il se peut que vous ayez des « rechutes » et je trouve ça tout à fait normal. Peu importe ce que vous allez faire, la recherche d’équilibre est fondamental. Car tout ce qui est déséquilibré s’effondrera un jour.

C’est pareil dans votre tennis, vous serez irrégulier au début mais continuez de pratiquer.

3 – Assemblez, harmonisez

L’équilibre a pour but de tendre vers l’harmonie. Comme un morceau de musique avec des tonalités différentes qui sonnent justes entre elles.

C’est pareil au tennis il peut être physique, mental, tactique et technique.

Mon rôle en tant qu’éducateur est de vous aider à y voir plus clair et de vous présenter des exercices que vous pourrez faire chez vous. La réelle question n’est pas de réussir tout du premier coup, mais de réagir à votre erreur de manière constructive.

Apporter de l’équilibre à ce morceau de vie, n’est ce pas la chose la plus importante qui soit ?

Le sens de la méthode

Savoir ce qui est vital et travailler par rapport à vos besoins me semble bien plus sage et réaliste que de programmer quelque chose en début d’année.

C’est à l’image de la douleur et de la souffrance.

Des croyances telles que « No pain, no gain » (Pas de résultat, sans douleur) sont à mon sens des fausses croyances. Car même s’il est inconfortable (et douloureux) de repousser ses limites, il n’est pas nécessaire de souffrir pour progresser

La douleur est un signal du corps pour nous protéger. Tandis que la souffrance est une interprétation du mental.

Sans douleur nous pourrions nous faire très mal tandis que la souffrance n’est qu’une imagination de l’esprit.

D’ailleurs, l’esprit à deux qualités fascinantes : Il peut se souvenir et il peut imaginer. Dans les deux cas, il se base sur les données qu’il a accumulé dans le passé.

Donc la programmation de début d’année n’est qu’une exagération du moment présent. Elle imagine un futur qui n’existe pas. Comment pouvons nous nous rapprocher de la vérité dans ces conditions ?

En portant un regard neuf à chaque entraînement cela nous permet de savoir ce qui est maîtrisé ou non et de continuer de passer du temps dessus sur ce ce que nous avons besoin. Cependant, rien ne vous empêche de varier les situations, au contraire je vous le recommande.


Améliorer la relation entre votre corps et votre esprit, pour mieux maîtriser votre jeu.

Je vous invite à consulter cet article si vous ne l’avez pas fait [Cliquez ici].


La méthode pas à pas , suite

La méthode que je vais vous présenter remet en question les principes scolaires d’apprentissage tel qu’on les connait. Tout sera une question de savoir pourquoi vous travaillez cela et comment devenir plus conscient durant votre pratique.

L’opposé de la conscience est l’ignorance. Là où il y a de l’ignorance, il y a de la compulsion.

Théories et pratique

Très souvent, des techniques sont proposées mais le joueur n’a pas le bouton de démarrage pour l’activer ou il ne sait pas dans quelles situations et comment l’activer. Si ça ne fonctionne pas, le coach dit : « Ca viendra avec le temps ». Je n’y crois pas.

Ils pensent que ce qui a fonctionné pour eux, fonctionnera aussi pour le joueur. Ils ne se rendent pas compte à quel point ils étaient investi dans leur pratique à l’époque et ce qu’ils faisaient en dehors des entrainements. C’est une grossière erreur, de l’égo centrisme même.

Non, les progrès ne viendront pas tout seuls avec le temps. Un travail intelligent et régulier est nécessaire.

Je vous présenterai des pratiques que vous pourrez faire à la maison dans la rubrique préparation physique ainsi que dans la rubrique life style du site pour vous aider à vous transformer. Et si vous êtes coach ou parents, des outils pour renforcer votre aide avec le joueur que vous entrainez. Cliquez ici pour découvrir.

La transformation

Dans le fond vous serez le même, mais dans une version différente. Comme une graine : Si on ne vous l’aviez pas dit, vous ne sauriez pas que c’est grâce à ça qu’un arbre est apparu ! C’est pareil pour vous, l’origine reste la même mais le résultat est méconnaissable.

La face immergée de l’iceberg.

A mon sens, la technique est la face visible de l’iceberg. Elle n’est que la conséquence votre état intérieur à un moment T.

En ce sens, il est fondamental d’apprendre à maitriser vos pensées et vos émotions afin de transformer la connaissance en maitrise. C’est une forme d’intelligence. Si vous ne commencez pas à la faire maintenant, quand allez vous le faire ? A 80 ans, quand il sera trop tard ?

Si les conflits sont levés, (ils peuvent être physiques et mentaux), l’énergie coule et la croissance prend le relai. Sinon ça bloque.

Votre technique est aussi conditionnée par votre méthode d’entrainement.

Si vous êtes trop dans votre zone de confort à l’entraînement, que vous avez le temps, que vous jouez des balles prévisibles et que vous faites juste des balles, vous serez gêné vous serez en match car vous vous entrainerez en étant trop éloigné de la réalité du jeu. Votre entraînement sera alors incomplet. Rdv dans la rubrique « jeux » de votre niveau pour avoir des idées d’entraînement.

Le corps, votre véhicule

Le corps est la représentation de votre cerveau inconscient. Si il est proportionné, harmonieux et radieux, cela montre que l’énergie y circule librement. Dans le cas contraire, l’énergie reste bloquée à un endroit et ça finit par la blessure.

A noter que la blessure, est le début de la guérison.

J’en reviendrai plus tard dans la rubrique du corps.

C’est tout un système. Nous ne pouvons pas faire sans le corps, l’esprit, les émotions et les énergies.

Je suis convaincu qu’en agissant avec toujours plus de conscience et d’intégrité envers nous même, nous avancerons à grand pas. Après les besoins spécifiques sont propres à chacun.

En réduisant les conflits à l’intérieur, nous nous mettrons en mouvement et nous progresserons dans notre jeu, sans même avoir besoin de calculer quoi que ce soit.

A mon sens, ces qualités générales, entrainent des qualités plus spécifiques, (dans le jeu) car nous sommes avant tout des êtres humains avant d’êtres des tennismans.

Nobody is doing what they’re doing with absolute involment, that’s the whole problem.

Personne ne fait ce qu’il font avec une implication complète, c’est tout le problème.

Jari Vasudev

Votre défi

Cessez de vous comparer à une autre personne. Vous ne savez pas ce que cette personne à vécue pour en arriver là. Tout cela n’est qu’une vision biaisée de la réalité. La seule personne avec laquelle vous pouvez vous comparer c’est avec vous même.

Ayez un regard neuf chaque jour

Chaque matin au réveil, souriez ! Vous êtes vivant. Ne prenez pas ça comme un acquis …… personnes meurent naturellement chaque jour dans leur sommeil. (je vais vérifier ce chiffre). Appelez cinq proches et vérifiez qu’ils sont toujours vivant. Ils le sont ? Formidable !

La joie amène la performance. (La performance n’amène pas forcément la joie).


Dès que nous avons du plaisir à agir, nous mémorisons mieux. Le plus entraîne le plus, c’est un cercle vertueux, comme l’énergie.

Question en commentaire : Est ce que vous des douleurs quand vous jouez au tennis, si oui, où sont-elles ?

%d blogueurs aiment cette page :